Cet article date de plus de 5 ans

Un centre dédié à la maladie de Charcot au CHU de Limoges

Ce centre travaille sur la Sclérose Latérale Amyotrophique, une maladie rare qui touche 8000 personnes en France et provoque une paralysie progressive des muscles. 
La "maladie de Charcot", nom du neurologue français qui a été le 1er à la décrire en 1865 atteint les muscles volontaires, les autres muscles et les fonctions intellectuelles étant préservés.

Au centre SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique) du CHU de Limoges, plusieurs équipes travaillent sur les facteurs de risques et les facteurs pronostics de la maladie, ainsi qu'à la prise en charge des patients, très importante dans cette pathologie.

La maladie de Charcot est neuro-dégérative, les cellules nerveuses qui transmettent les ordres de mouvement, envoyés par le cerveau vers les muscles, ne jouent plus leur rôle et l'atrophie des muscles se fait progressivement.

Les causes de la maladie ne sont pas connues, seuls 10% des cas sont d'origine génétique, il n'existe aucun traitement.  Un peu plus de 300 patients sont répertoriés dans un "Registre limousin des malades de la SLA", le 1er au niveau national.

Pour plus d'informations sur cette maladie, www.arsla.org.

Notre reportage :
durée de la vidéo: 03 min 57
Un centre pour la maladie de Charcot au CHU de Limoges ©France 3
Intervenants :
Jacqueline Veine
Compagne de Daniel Cheval
Professeur Philippe Couratier
Neurologue, médecin responsable
et coordonnateur Centre SLA, CHU de Limoges
Benoit Marin
Médecin, Institut d'épidémiologie neurologique
et de neurologie tropicale
Professeur Jean-Claude Desport
Responsable de l'Unité de Nutrition, CHU de Limoges
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société