• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un week-end pour monter son projet de start-up, à Limoges

© F3 - Cécile Descubes
© F3 - Cécile Descubes

Du 3 au 5 novembre, une cinquantaine de porteurs de projet planchent en équipes, à Ester Technopole. Ils ont 56 heures pour présenter un projet de start-up prête à être financée.

Par Gwenola Beriou

La manifestation est étrangement baptisée "week-end de Dave", en référence potache des jeunes organisateurs à David Hasselhoff, acteur de K2000 et Alerte à Malibu, devenu une sorte de mascotte du Garage 2067 - accélérateur d'idées limougeaud qui ambitionne de révolutionner le monde des start-up en 50 ans, et de faire de Limoges la future Silicon Valley.

Ceci étant dit, la manifestation organisée ce week-end à Ester-Technopole est tout à fait sérieuse.

Week-end de réflexion créative


Une cinquantaine de volontaires y participent : étudiants, professionnels et demandeurs d'emploi.

Certains arrivent avec un projet de start-up à créer, plus ou moins avancé.
D'autres se greffent à un groupe pour apporter leur contribution à la réflexion.
Au bout de 56h, ils présentent leur start-up à un jury.

Des prix à la clé


L'an dernier, pour la première édition de ce "week-end de Dave", 14 projets ont été présentés.
Au final, neuf d'entre eux ont pu être développés.

Les gagnants des délibérations ont pu profiter notamment de journées de consulting, d'un voyage à Las Vegas pour visiter le Consumer Electronic Show (le plus important salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public), et d'un hackathon à l'école 42 de San Francisco (école créée par Xavier Niel, le fondateur de Free).

Cette année, le lauréat pourra participer au salon des innovations Viva Tech de Paris.

Monter une start-up en 56 heures
C'est le défi du "Week-end de Dave", organisé du 3 au 5 novembre à Ester Technopole. Intervenants : Manuel Costes, Secrétaire du "Garage 2067", co-organisateur du Week-End de Dave #2 / Idelette Plazanet, porteuse du projet "inPlanta" - France 3 Limousin - Reportage de Cécile Descubes et Nassuf Djailani




Sur le même sujet

Côté tourisme, la canicule a forcé chacun à s'organiser en Dordogne

Les + Lus