Moins de viande dans les cantines du Limousin

Depuis le 1er novembre, un repas végétarien hebdomadaire est obligatoire dans les cantines scolaires, de la maternelle au lycée. Limoges était déjà en expérimentation depuis deux ans, mais les autres communes ont dû s'adapter, comme celle de Saint-Junien, en Haute-Vienne.
 

Depuis le 1er novembre 2019, la loi Egalim impose à la restauration scolaire de plus de 200 couverts un repas sans protéines animales chaque semaine.
Depuis le 1er novembre 2019, la loi Egalim impose à la restauration scolaire de plus de 200 couverts un repas sans protéines animales chaque semaine. © Valérie Agut
Chaque lundi, à l’école Cachin de Saint-Junien, la cantine propose un menu végétarien. Depuis le 1er novembre 2019, la loi Egalim impose à la restauration scolaire de plus de 200 couverts un repas sans protéines animales chaque semaine.

La mesure a donc été anticipée, et elle a des allures de défi pour les cuisiniers : il faut apprendre aux élèves à manger des légumes, mais aussi apprendre aux chefs à cuisiner végétarien. Certains ont donc commencé à suivre des formations.

En effet, lentilles, pois chiches ou encore haricots peuvent remplacer la viande sur le plan nutritionnel, et ces aliments ont en plus un impact positif sur la santé.

Reportage de Pauline Pidoux et Valérie Agut…
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société alimentation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter