PORTRAIT. "Les femmes dans le rugby, ce n'est pas juste la trésorière", Aurore Lefebvre-Dathy est coach d'une équipe masculine

durée de la vidéo : 00h03mn08s
Depuis le mois d'août, l'équipe première du RC les Hirondelles de Saint-Germain-les-Belles est dirigée par Aurore Lefebvre-Dathy. Intervenants : Aurore Lefebvre-Dathy, entraîneur du RC Les Hirondelles Saint-Germain, Thierry Guindre, entraîneur adjoint au RC Les Hirondelles Saint-Germain, Thomas Celerier, joueur et entraîneur adjoint et David Garre, demi de mêlée au RC Les Hirondelles Saint-Germain. ©© FTV

Depuis le mois d'août, une équipe sénior masculine de rugby est entraînée par une femme. À Saint-Germain-les-Belles, l'équipe première du RC les Hirondelles, qui évolue en Régionale 3, est dirigée par Aurore Lefebvre-Dathy. Aujourd'hui encore, la coach est encore confrontée au sexisme.

C'est une première en Limousin. Depuis août dernier, l'équipe séniore masculine de rugby de Saint-Germain-les-Belles est entraînée par une femme. L'équipe première du RC les Hirondelles, qui évolue en Régionale 3, est dirigée par Aurore Lefebvre-Dathy. 

Objectif : faire une meilleure saison que la précédente

Par passion et par conviction, elle n’est pas sur un terrain de rugby par hasard. Diriger 30 gars, mener des entraînements, manager une équipe… pour elle, c’est un devoir. "On peut être partout, au même titre qu'un homme, tout simplement. Cette volonté de montrer que les femmes dans le rugby, ce n'est pas juste la trésorière ou la secrétaire, mais qu'on peut jouer, entraîner et aussi arbitrer. C'est vraiment l'image de la femme dans le rugby que je veux faire évoluer", souligne-t-elle.

Quand les dirigeants ont pensé à la recruter alors qu’elle entraînait les jeunes d’Objat en Corrèze, ils n’ont pris en compte que deux éléments : son expérience et ses compétences. "Elle a joué au rugby, elle connait parfaitement le rugby, donc on a sauté sur cette occasion. Pour le moment, on en est très content", a déclaré Thierry Guindre, l'entraîneur adjoint au RC Les Hirondelles Saint-Germain.

Ancienne talonneuse et botteuse du RC Noisy-le-Sec, Aurore Lefebvre Dathy baigne dans le rugby depuis plus de 30 ans. La combattivité, l’esprit de corps, l’entraide, tout ça, c'est fait pour elle. D’ailleurs, alors qu’elle avait plusieurs propositions, c'est ce qui l’a poussée à accepter ce poste ici à Saint-Germain-les-Belles. "Ils ont eu une saison très difficile, avec beaucoup de blessés, pas beaucoup d'effectifs et ils n'ont pas lâché. Le fait qu'ils n'aient pas lâché et pas abandonné et bien, je me suis dit pourquoi pas les aider à faire une saison un peu meilleure que la saison passée", confie la coach.

"Elle ne se laisse pas monter sur les pieds"

Ancienne coach des filles du CAB, elle est également arbitre depuis plusieurs années. Conséquence, ici, elle insuffle une nouvelle approche du jeu. "Elle apporte beaucoup de nouveauté, c'est assez intéressant. C'est un rugby qu'on n'a pas l'habitude de jouer ici. Ce n'est pas ce qu'on avait connu dans le club, mais ça change et ça nous permet de développer de nouvelles qualités qui ne sont pas attendues à notre niveau, je pense", précise Thomas Celerier, joueur et entraîneur adjoint.

Elle sait ce qu'elle veut, où elle veut aller et malgré sa petite taille

David Garre, demi de mêlée au RC Les Hirondelles Saint-Germain

France 3 Limousin

Et c’est également une sacrée personnalité. "Elle ne se laisse pas monter sur les pieds, même avec des gaillards d'1m90, elle n'a pas peur de taper du poing sur la table quand il faut. Quand ça ne va pas, elle le dit", rigole David Garre, demi de mêlée au RC Les Hirondelles Saint-Germain.

Le sexisme toujours présent

Si tout va bien au club, l’aventure ne se fait pas sans encombre. Car aujourd’hui encore, la coach est confrontée au sexisme. "Il y a des endroits où vous arrivez pour faire des matchs et vous êtes très mal vus. Si on prend l'exemple de dimanche, il a fallu que je m'avance vers un entraineur, alors qu'il est passé deux fois devant moi, pour lui serrer la main pour me souhaiter un bon match. Il a fallu que je force la main", a constaté Aurore.

Mais rien ni personne ne coupera l’élan d’Aurore Lefebvre-Dathy déterminée à aller de l’avant avec son équipe. Comme un seul homme comme une seule femme.