Une rescapée des camps de la mort visite Oradour

Visite de Frania Haverland à Oradour-sur-Glane
Rescapée d'Auschwitz-Birkenau, Frania Haverland a visité le village-martyr d'Oradour-sur-Glane avec Robert Hébras, dernier survivant - F3 Limousin - M. Codet-Boisse / N. Vaille

Frania Haverland, ancienne déportée du camp de concentration de Birkenau, a visité vendredi 7 avril 2017 le centre de la mémoire et les ruines du village-martyr d'Oradour-sur-Glane en compagnie de Robert Hébras, dernier survivant du massacre du 10 juin 1944.

Par Annaick Demars

C'est une première pour Frania Haverland. A 91 ans, cette ancienne déportée du camp de Birkenau visite pour la première fois les ruines du village-martyr d'Oradour-sur-Glane (87) et son centre de la mémoire vendredi 7 avril 2017. Une visite qu'elle a faite en compagnie de Robert Hébras, dernier survivant du massacre.
Une rencontre particulièrement émouvante saisie par la caméra de Noëlle Vaille

Moment d'émotion entre Frania Haberland et Robert Hébras
Rencontre pleine d'émotion entre Frania Haberland et Robert Hébras - F3 Limousin - Noëlle Vaille


Juive polonaise, Frania Haverland était adolescente quand elle a été déportée à Plaszow puis à Birkenau où elle passera 5 années. Depuis, elle n'a eu de cesse que de témoigner de cette expérience auprès des jeunes générations comme elle l'a fait cette semaine dans des établissements de Corrèze et de Haute-Vienne.

"Oradour me rappelle la liquidation par les nazis du ghetto de Tarnow en Pologne, c'est la même déshumanisation, les victimes y étaient encore moins considérés que des animaux" a-t-elle déclaré sur place. 



Sur le même sujet

Les + Lus