Epinglées par la chambre régionale des comptes en 2013-2018, les finances de l'hôpital de St-Junien vont beaucoup mieux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annaick Demars
© C. Descubes / France télévisions

Dans un rapport mis en ligne le 21 décembre 2020, la chambre régionale des comptes de Nouvelle-Aquitaine épingle la gestion de l'hôpital de Saint-Junien (87) entre 2013 et 2018, "une situation qui s'est nettement améliorée depuis", selon la direction et les syndicats.

Dans son rapport qui a été délibéré en juin 2020 mais mis en ligne le 21 décembre 2020, la chambre régionale des comptes évoque pour la période 2013-2018 "une situation financière qui présente une très grande fragilité avec une capacité d’autofinancement brute ne couvrant plus, à compter de 2016, le remboursement en capital des emprunts et devenant même négative en 2017". Le rapport évoque notamment "un déficit comptable cumulé de 10,748 millions d'euros au 31 décembre 2018 soit 20,8 % des produits d’exploitation consolidés 2018 et une situation financière structurelle très défavorable".

Un déficit ramené à moins d'un million d'euros en 2020

Si elle ne conteste pas la teneur de ce rapport, la direction de l'hôpital a tenu à rappeler que depuis, "un nouveau projet médico-soignant a été travaillé avec les équipes médicales, qui a mis l’accent sur la priorité donnée aux activités médicales et chirurgicales en réponse aux besoins de la population du bassin Saint-Juniaud, celles-ci étant organisées selon des filières graduées avec le CHU de Limoges".

 

Cette politique se traduit par une amélioration continue de la situation financière, qui, à fin 2020, devrait s’établir à moins d’un million d’euros de déficit en comparaison des – 4 M€ de fin 2017.

Communiqué de la direction du CH de Saint-Junien

En outre, la capacité d’autofinancement de l’établissement, négative en 2017 est désormais de plus de 2 millions d’euros fin 2019. Une satisfaction pour le maire de la ville Pierre Allard : "Nous avons connu des difficultés comme beaucoup de petits hôpitaux à l'époque". Cela a été le cas,par exemple, de l'hôpital d'Ussel également pointé du doigt par la chambre régionale des comptes. Aujourd'hui, poursuit celui qui est aussi président du conseil de surveillance du centre hospitalier, "la situation s'est nettement améliorée et tout le monde s'y est mis : personnels, direction, médecins, on travaille en réseau avec le CHU de Limoges".

La direction explique avoir ainsi pu "diminuer sensiblement le recours à l’intérim médical". "Cela nous coûtait très cher, détaille Didier Lekiefs, délégué CHT au CH de Saint-Junien, "un cardiologue remplaçant, ça revient à 1200 € par jour. Il y a eu un vrai travail de mutualisation, en réseau, grâce au GHT (Groupement Hospitaliers de Territoire) qui a permis de faire des économies. Même si nous étions contre les GHT au départ, il faut reconnaître que là, ça a bien fonctionné". 

 

Une mobilisation générale des personnels

Le personnel soignant a fait de gros efforts mais aujourd'hui tout le monde est crevé, épuisé. On espère vraiment des embauches pour 2021, même si on sait que ce sera compliqué.

Didier Lekiefs, délégué CGT de l'hôpital de Saint-Junien

"On sait que la variable d'ajustement, c'est toujours le personnel, et là on est au bout du bout, poursuit le délégué syndical, d'ailleurs on voit bien que ça va coincer avec la loi de financement de la Sécu". Comme l'expliquent plus de 200 signataires à l’initiative du Collectif inter-hôpitaux.dans une tribune parue dans Le Monde le 6 novembre 2020, le budget 2021 de la Sécurité sociale ne permet pas de financer la totalité des mesures annoncées en juillet lors du Ségur de la santé.

 

Une offre de santé stratégique sur le territoire 

Le centre hospitalier de Saint-Junien est la seule offre de médecine, chirurgie et obstétrique complète entre les agglomérations de Limoges et d’Angoulême. 70 000 patients y sont soignés chaque année, dont 30% venus de Charente. Il joue donc un rôle important dans des zones à faible densité de population, des habitants très attachés à cet établissement comme en témoignent les manifestations de defense des services publics de janvier 2019.

 

 

Un soutien financier de l'ARS

Dans ses conclusions, la chambre régionale des comptes s’interroge enfin sur "la capacité de l’établissement à atteindre les objectifs du contrat de retour à l’équilibre, finalement signé en juillet 2019 pour une durée de trois ans, qui paraissent très ambitieux" et "recommande à la direction de se rapprocher de l’autorité de tutelle pour déterminer les conditions d’attribution d’une aide financière".

Dans son communiqué du 22 décembre 2020, la direction précise justement que "dans le cadre d’un contrat de retour à l’équilibre, le centre hospitalier de Saint-Junien a reçu depuis 2018 par l’Agence Régionale de Santé, plus de 2,5 millions d’euros d’accompagnement en trésorerie et en investissement, aides qui ont vocation à se poursuivre dans les années à venir".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.