Fronde des buralistes à Saint-Junien : ils s'opposent à un nouveau point de vente FDJ dans un hypermarché

Publié le Mis à jour le
Écrit par Colyne Rongere
17 buralistes de Saint-Junien et alentours s'opposent à l'implantation en février prochain d'un nouveau point de vente dans la galerie commerciale d'un hypermarché.
17 buralistes de Saint-Junien et alentours s'opposent à l'implantation en février prochain d'un nouveau point de vente dans la galerie commerciale d'un hypermarché. © A. Abalo - France Télévisions

Lundi 29 novembre, les buralistes de Saint-Junien et de ses alentours ont stoppé les machines de la Française des jeux. Une grève déclenchée par l'implantation programmée d'un nouveau point de vente à l'extérieur de la ville, dans la galerie commerciale d'un hypermarché Super U.

Lundi 19 novembre, pour la première fois en France, 17 buralistes de Saint-Junien et ses alentours se sont lancés dans une grève illimitée de produits de la Française des jeux.

En cause, l'implantation en février prochain d'un nouveau point de vente dans la galerie commerciale d'un hypermarché Super U, à Saint-Junien. "Ça représente quand même en terme de commission à peu près la moitié à peu près de ce que nous rapporte le tabac en commission, donc c'est quand même une part qui est importante.", confie Angélique Terracher, gérante du Café d'ici, à Saillat-sur-Vienne. "C'est pour ça que ce qu'il se passe aujourd'hui, ce n'est pas une partie de plaisir pour nous. On perd de l'argent."

Dans trois mois, un nouveau point de vente verra le jour dans la galerie commerciale d'un hypermarché, en périphérie de Saint-Junien.

Selon les 17 buralistes mobilisés, un accord national empêche ce type d'installation. "Pour détourner ça, ils enlèvent leur presse des grandes surfaces pour les mettre dans des cellules vides des galeries marchandes et dire, "on n'est plus une grande surface, on est marchands de presse"", déclare Stéphane Barrelet, gérant du bar-tabac-presse Le Corot, à Saint-Junien.

Le futur commerce sera directement géré par la grande surface et non par un indépendant.

Le collectif de buralistes est soutenu par des élus. Ces derniers dénoncent la contradiction entre l'attitude de l'Etat qui d'un côté soutien le développement des cœurs de ville, et de l'autre côté... "promeut de désertification des centres-bourgs en permettant à la Française des jeux de s’installer dans des centres commerciaux, à l’extérieur des centres-villes." avance Thierry Granet, vice-président de la communauté de communes Porte Océane du Limousin.

La réponse de la Française des jeux

Ce dernier argument, la Française des jeux le refuse. Elle affirme qu'elle veille à l'équilibre de son réseau commercial sur le territoire, comme l'explique Patrick Buffard, directeur général adjoint de la Française des jeux. "Là, en l’occurrence, il y a eu deux fermetures dans l'environnement de Saint-Junien. Pour compenser ces deux fermetures sur les cinq dernières années, on créait ce point de vente en périphérie."

La direction du centre commercial sera reçue à la mairie de saint-Junien dans les jours à venir. En attendant, les buralistes ont créé une cagnotte de soutien en ligne et ont récolté plus de 400 euros. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.