Grande émotion aux obsèques de Raymond Poulidor à Saint-Léonard-de-Noblat

Le cercueil de Raymond Poulidor devant la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat / © Camille Chignac
Le cercueil de Raymond Poulidor devant la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat / © Camille Chignac

« Poupou » n’est plus. « Un choc » pour le monde du vélo et ses proches même s’ils le savaient malade. France 3 Nouvelle-Aquitaine a retransmis en direct de Saint-Léonard-de-Noblat les obsèques de Raymond Poulidor ce mardi 19 novembre matin. 
 

Par France 3 Limousin

C'est chez lui, à Saint-Léonard-de-Noblat dans son Limousin natal, que le creusois d'origine, Raymond Poulidor est parti mercredi 13 novembre 2019 vers 2h du matin. C'est également dans sa petite commune de la Haute-Vienne qu'il a effectué son ultime tour d'honneur non sans un hommage populaire. 
 
 


Les obsèques de Poulidor en direct sur France 3

La cérémonie religieuse s'est tenue dans la Collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat, restransmise en direct de 9h45 à 11h30 commentée par Cécile Gauthier en plateau à Limoges. Franck Petit (@f3_franckpetit) était sur place pour recueillir les réactions des proches, des amis et admirateurs de l'ancien champion cycliste.  

Adieu Poupou !
Retransmission des obsèques de Raymond Poulidor à Saint-Léonard-de-Noblat, mardi 19 novembre 2019. - France 3 Nouvelle-Aquitaine - Cécile Gauthier, Bernard Verret (ami intinme, auteur, ex-journaliste Le Populaire).


Une cérémonie accompagnée par l'accordéoniste du Tour de France Bernard Marly qui interprèta le morceau emblématique du corrézien Jean Ségurel, Bruyères corréziennes. A 10h15, le cercueil de Raymond Poulidor était notamment porté au sein de la collégiale par les anciens vainqueurs du Tour de France Bernard Thévenet et Bernard Hinaut.

On ne guérit jamais de son enfance, la vie de Raymond Poulidor était ancrée dans cette terre limousine. (Père Thomas, curé de Saint-Léonard pendant 9 ans, lors de l'office)

 

Un homme de courage, emprunt d'humilité, sa simplicité le rendait encore plus grand aux yeux du public. (Alain Darbon, maire de la ville de Raymond Poulidor)

 

15 avril 1936, tu découvres le cyclisme avec la bicyclette de ta maman. En 1962, le marchand de cycles de Sauviat t'avait offert un vélo. (Daniel Mangeas, célèbre commentateur sportif de courses cyclistes)

 

Je l'ai connu lors de courses de vélo sur Marseille, un vrai gentleman. (Edmond, cycliste du Berry venu spécialement à vélo)

 

La gloire n'est jamais où la vertu n'est pas. Si Raymond est tant aimé, c'est parce que c'était un grand champion doté d'une grande humanité. Le 9 juillet prochain, les coureurs traverseront Saint-Léonard, il y aura une émotion folle ! (Christian Prudhomme, directeur du Tour de France depuis 2007)

 

Raymond aimait le public, les gens. Au faîte de sa gloire, il restait toujours le petit paysan de la ferme à la grange rouge. Les routes du Limousin n'avaient plus de secrets pour lui. Toujours très proche de la population. Un haut personnage ou un illustre inconnu, c'était un homme pour toi. (Claude Louis, ancien Conseiller Technique Régional de cyclisme, Président de l’asso des Amis de Raymond Poulidor)

 

Il peut casser du bois, avais-tu dit à mes parents au début de ma carrière. Alors, tous les matins, je cassais du bois chez moi, chez les voisins, à la scierie de Saint-Yrieix-la-Perche. Raymond, tu resteras toujours un exemple pour moi. (Luc Leblanc, champion du monde de cyclisme)

Une messe qui s'est conclue par la prière des chrétiens, l'Hymne à l'Amour d'Edit Piaf interprétée par Lilla, accompagnée par Sébastien Farge et Bernard Marly ainsi que le morceau "Vive Poulidor" d'André Verchuren. La foule nombreuse massée devant la collégiale de Saint-Léonard qui a suivi la cérémonie sur un écran géant a pu rendre un dernier hommage devant le cercueil de Raymond Poulidor. 

En direct sur France 3 Limousin

Une cérémonie à retrouver également sur les pages Facebook de France 3 Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes.


Beaucoup de monde

En raison du statut d'icône nationale, d'envergure internationale, la famille de Raymond a vu affluer beaucoup de personnes et de personnalités du monde sportif, médiatique mais aussi politique ce mardi 19 novembre.

Obsèques de Raymond Poulidor


A signaler, entre autres, la venue de Lucien Aimar, ancien vainqueur du Tour de France 1966, Jean-Marie Leblanc l'ancien directeur du tour ainsi que l'actuel Christian Prudhomme, André Dufraisse, 5 fois champion du monde de cyclocross, Luc Leblanc, Mathieu Van der Poel, champion du monde de VTT et petit-fils de Raymond Poulidor... Des personnalités politiques également Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'Etat aux transports ainsi que la ministre des sports Roxana Maracineanu, les députés LREM de Creuse et Haute-Vienne Jean-Baptiste Moreau, Marie-Ange Magne, Sophie Beaudouin Hubière, Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental...


Le monde du vélo perd un héros

Depuis la disparition de "Poupou", de son petit-fils Mathieu Van der Poel aux cyclistes internationaux Mark Cavendish ou Chris Froome en passant par le Président de la République Emmanuel Macron ou François Hollande, des milliers d'hommages ont été adressés à la "légende du vélo". Un livre d'or a également été ouvert à la mairie de Saint-Léonard-de-Noblat.


Le Tour de France lui rendra hommage en juillet 2020 en passant par Saint-Léonard-de-Noblat où Poupou résidait depuis les années 1960.

 

Un musée Raymond Poulidor ?

Une cité du vélo qui engloberait un musée Poulidor à Saint-Léonard-de-Noblat était en projet en 2018 . "Il y a de quoi faire !" estimait le principal intéressé lors de la présentation des premières maquettes. 

 

Palmarès de Raymond Poulidor





 

Sur le même sujet

Les + Lus