• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Saint-Yrieix-la-Perche : nouvelle manifestation contre le retour des mines d’or en Haute-Vienne

Plus de 200 personnes ont manifesté le 6 octobre 2018 à Saint-Yrieix-la-Perche contre les mines d'or. / © F3 Limousin / Noëlle Vaille
Plus de 200 personnes ont manifesté le 6 octobre 2018 à Saint-Yrieix-la-Perche contre les mines d'or. / © F3 Limousin / Noëlle Vaille

Pollution des eaux, expropriations : la perspective d’un retour des mines d’or en Haute-Vienne, après qu’un permis de recherches a été délivré à la société Cordier Mines, inquiète les habitants.
 

Par Richard Duclos avec Denis Thibaudeau

Faire du bruit pour être entendus : les casseroles étaient de sortie ce samedi 6 octobre à Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, pour une manifestation à l’initiative du collectif Stop mines 87. Celui-ci a appelé à ce rassemblement pour protester contre le retour des exploitations minières dans la région. "Notre qualité de vie vaut tout l’or du monde", "Des paysans oui, des mines non", ou encore "Ni ici ni ailleurs" pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants, qui étaient environ 200, dont certains venus de Guyane.
 
© F3 Limousin / Noëlle Vaille
© F3 Limousin / Noëlle Vaille


L’inquiétude est en effet grande depuis qu’en décembre 2016 l’Etat a accordé à la société Cordier Mines un permis exclusif de recherches d’or, d’argent et d’antimoine pour une durée de 5 ans. La surface de recherche porte sur 261 km2 sur les communes haut-viennoises de Coussac-Bonneval, Château-Chervix, La Meyze, La Roche-l'Abeille, Ladignac-le-Long, Le Chalard, Meuzac, Saint-Priest-Ligoure, Saint-Yrieix-la-Perche et de Jumilhac-le-Grand, dans le département de la Dordogne.
 


Le collectif Stop mines, né en 2015 dans la foulée de la demande de permis déposée par Cordier Mines, avance des arguments environnementaux :

"Qui dit mines d’or dit pollutions irréversibles des eaux et des sols à l’Arsenic naturel et aux métaux lourds libérés par les excavations, les broyages et les rondes infernales des camions pour le transport vers l’usine de traitement où l’emploi du cyanure et autres solvants y sont utilisés sans compter."
 

Plusieurs agriculteurs craignent aussi d’être expropriés de leurs terres : "J’ai eu un matin la visite d’un prospecteur, qui m’a demandé la permission de passer sur l’ensemble de ma propriété pour un certain nombre d’analyses, c’est comme ça que j’ai été alerté", raconte Eric Belingard, exploitant agricole.

Une manifestation avait déjà été organisée en octobre 2017. Le collectif Stop-mine demande à l'Etat de retirer le permis d'exploiter délivré. Les dernières mines du Limousin à avoir fermé sont celles du Bourneix, sur la commune du Chalard. C’était en 2002, après 20 ans d’exploitation.

 
Saint-Yrieix-la-Perche : manifestation contre le retour des mines d’or en Haute-Vienne
Avec : Eric Belingard, exploitant agricole ; Antoine Gatet, porte-parole de Stop Mines 87 - Reportage : Denis Thibaudeau, Noëlle Vaille et Mary Bernhard


 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus