• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le sanctuaire de Saint-Nicolas-Courbefy accueillera ses premiers éléphants en 2018

Les premiers animaux arriveront courant 2018 en Haute-Vienne / © Pixabay (image d'illustration)
Les premiers animaux arriveront courant 2018 en Haute-Vienne / © Pixabay (image d'illustration)

"Elephant Haven", le futur sanctuaire pour éléphants retraités prend forme à Saint-Nicolas-Courbefy (87) : les autorisations préfectorales sont arrivées en juillet 2017. Une satisfaction pour le couple belge qui porte le projet : ils espèrent accueillir leurs premiers animaux "courant 2018".

Par Annaick Demars

Le rêve va donc devenir réalité pour Sophie Goetghebeur et Tony Verhulst, ce couple belge qui porte depuis de longs mois le projet "Elephant Haven", un sanctuaire de 30 hectares au coeur de la campagne haut-viennoise, à Saint-Nicolas-Courbefy. Tous deux anciens soigneurs au zoo d'Anvers, ils ont reçu fin juillet 2017 le feu vert de l'administration pour détention d'animaux exotiques.

Dans un premier temps, courant 2018, trois éléphants de cirque viendront ici prendre leur retraite. Un enclos de 4 hectares sera tout d'abord aménagé avec des box chauffés. A terme, ce sont dix pachydermes qui pourraient s'y installer.
Le projet a reçu le soutien de plusieurs associations de défense des animaux, ainsi que d'un héritier de la dynastie Bouglione (André-Joseph Bouglione), il est aussi suivi de près par le parc régional Périgord-Limousin, car des éléphants en pleine nature, c'est toujours bon pour le tourisme.

Aujourd'hui, l'association a besoin de moyens financiers pour pérenniser ce "sanctuaire pour éléphants", les acteurs du projet lancent donc un appel aux dons à des partenaires privés et publics.
Nouvelle étape pour "Elephant Haven"
Le futur sanctuaire pour éléphants de Saint-Nicolas-Courbefy (87) vient de recevoir ses autorisations préfectorales. Intervenants: Sophie Goetghebeur, porteuse du projet " Elephant Haven"; André-Joseph Bouglione, président du Nouveau Cirque Joseph Bouglione; Bernard Guilhem, maire délégué de Saint-Nicolas-Courbefy - F3 Limousin - E. Braud /N. Djailani



COURBEFY, UN VILLAGE QUI INSPIRE LES PROJETS ORIGINAUX


Le projet intéresse également Saint-Nicolas-Courbefy. C'est en effet dans cette commune dépendant de Bussière-Galant qu'un hameau avait été mis aux enchères en 2012, suscitant une convoitise mondiale. Les lieux avaient finalement été achetés par l'artiste sud-coréen Ahaé, dont on apprit en 2014 qu'il était un homme d'affaires sulfureux mêlé à divers scandales, avant de décéder dans des circonstances mystérieuses. Cet autre projet est pour l'instant suspendu. 

Sur le même sujet

Regards d'été : réouverture du musée basque

Les + Lus