Robert Hebras, promu commandeur de l'Ordre national du mérite par Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le

Robert Hébras, dernier survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane a été décoré cet après-midi par Emmanuel Macron. A 96 ans, il a été promu commandeur de l'Ordre national du mérite.

.

.

13H30 : Emmanuel Macron est arrivé à Oradour-sur-Glane. 

Robert Hebras présente sa petite-fille, Agathe, à Emmanuel Macron. C'est elle qui perpétue la mémoire de son grand-père aujourd'hui auprès des plus jeunes.

14H00 : Emmanuel Macron prend la parole.

"Je suis très ému de vous retrouver" dit Emmanuel Macron à l'encontre de Robert Hebras. "Cela vient poursuivre plusieurs échanges et un engagement qui vient de loin".

Emmanuel Macron cite Jankelevitch : "les déportés, les massacrés n'ont plus que nous pour penser à eux".

Le Président rend hommage à Robert Hebras : "Vous n'étiez alors, cher Robert, qu'un jeune-homme de 19 ans. Ce jour là, vous découvriez l'horreur".

Emmanuel Macron retrace le récit de l'horreur du massacre d'Oradour-sur-Glane et le parcours de Robert Hébras. 

"Malgré le pire et l'héroïsme (... ) à la libération, c'est d'abord une aspiration profonde à retrouver une vie normale. Vous reprenez votre travail de garagiste à Limoges, vous vous mariez avec Christiane votre grand amour". 

"En 1953, vous brisez le silence en témoignant au tribunal de Bordeaux où sont jugés les criminels. Et à partir de ce jour là, c'est décidé, vous ne vous tairez plus (...)" ajoute Emmanuel Macron. 

« Vous êtes un symbole de liberté, de fraternité. Si les traces de l’incendie ont disparu avec le temps, il n’en sera pas de même de notre souvenir »

Je suis très fier de vous remettre les insignes de commandeur de l'Ordre national du mérite" affirme Emmanuel Macron.

"Ceux qui font courir le risque de l'oubli nous engagent sur un seul chemin, ils nous font prendre le risque de répéter l'histoire" insiste le Chef de l'Etat. 

.

Ce n'est pas la première fois qu'Emmanuel Macron se rend au village martyr. 

Emmanuel Macron et Robert Hébras se sont croisés pour la première fois le 28 avril 2017. A l'époque, Emmanuel Macron était candidat à la Présidence de la République. 

Une fois élu, Emmanuel Macron est revenu à Oradour, deux mois après, en juin 2017 sous la forme d'une visite officielle afin de commémorer le massacre. 

.