Supérettes et supermarchés : une consommation différente pour le confinement acte 2

Cela fait maintenant plus d'une semaine que la France est confinée pour la seconde fois. Mais dans une configuration différente qu'au printemps. Les mesures ayant été allégées, le comportement des consommateurs a t-il changé dans les commerces dits de première nécessité ?
Commerce de proximité à Peyrilhac en Haute-Vienne
Commerce de proximité à Peyrilhac en Haute-Vienne © Camille Chignac France 3 Limousin
La réponse ne semble pas différente en ville et en milieu rural. Il n'y aurait pas un effet confinement, modifiant les habitudes de consommation.

Dans cette boucherie de Peyrilhac en Haute-Vienne, le couple de commerçants ne voit pas de changement depuis une semaine, pas d'augmentation de la clientèle. Au printemps dernier, les commerces du village avaient constaté une affluence inhabituelle. Un effet confinement qui ne se reproduit pas cette fois.

Les gens ont gardé leurs habitudes, par rapport au premier, ça n'a strictement rien à voir

Amélie Cardinal - Co-gérante d'une boucherie à Peyrilhac



Même constat dans la supérette de la commune, au grand désarroi de son gérant.
 

Je pensais que les gens auraient déserté davantage les grandes surfaces pour les petits commerces

Stéphane Bossu - Gérant d'une supérette


A Limoges en hypermarché, si quelques clients confient ne pas avoir changé leurs habitudes de consommation, le directeur d'une grande surface enregistre une baisse conséquente de la fréquentation, entre 30 et 40 % de clients en moins. L'explication se porte, pour le gérant, sur la situation de l'établissement en zone industrielle, moins fréquentée. 
 

Les clients sortent moins pour respecter les consignes de sécurité et restent près de chez eux, ils doivent fréquenter davantage les commerces de proximité

Moungi Belal - Directeur d'un hypermarché à Limoges


En revanche, le panier moyen de cet hypermarché a augmenté depuis le confinement, même s'il ne compense pas les pertes dues à cette diminution du nombre de clients
 
Y a t-il un effet confinement sur les modes de consommation dans les commerces dits essentiels ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement société covid-19 économie crise économique