Jacques Chirac ne peut faire face à son procès

Un rapport médical déclare la vulnérabilité de l'ancien Chef de l'Etat

Le procès de Jacques Chirac doir s'ouvrir lundi 5 septembre au tribunal correctionnel de Paris. Vendredi, les représentants du parquet ont reçu un rapport médical concernant l'état de santé de Jacques Chirac. Selon ce rapport, Monsieur Chirac est dans un état de vulnérabilité qui ne lui permet pas de répondre aux questions concernant son passé.

Or, les deux dossiers qui valent à Jacques Chirac d'être poursuivi pour "abus de confiance", "détournement de fonds publics" et " prise illégale d'intérêt", dans l'affaire des chargés de mission de la Ville de Paris, remontent au début des année 90. L'époque où Jacques Chirac était maire de Paris et président du RPR.

Ce rapport médical sollicité par l'épouse et  la fille de l'ancien président est accompagnée d'une lettre de Jacques Chirac qui exprime son souhait d'être jugé comme n'importe quel justiciable.