Cyberattaque de l'hôpital de Dax : il ne donnera pas de rançon, pas de retour à la normale avant plusieurs semaines

Après la cyberattaque dans la nuit de lundi à mardi 9 février, le centre hospitalier de Dax fonctionne au ralenti. L'accueil des patients est assuré, mais seules les opérations urgentes sont maintenues. Un diagnostic informatique sera réalisé vendredi. Aucune rançon ne sera donnée.

le 9 février 2021, l'hôpital de Dax dans les Landes a été victime d'une cyberattaque avec demande de rançon.
le 9 février 2021, l'hôpital de Dax dans les Landes a été victime d'une cyberattaque avec demande de rançon. © Alexandre Perrin

La ligne téléphonique du standart de l'hôpital de Dax a été rétablie mais tous les systèmes informatiques sont bloqués.

Prise en charge uniquement des urgences

L'établissement fonctionne au ralenti pour la partie administrative et aussi médicale. "Pour passer un simple scanner, il faut compter plus d'une heure alors que d'habitude c'est plus rapide", explique Géraldine Madounari, secrétaire départementale CGT Santé. Le bloc opératoire n'accueille que les interventions urgentes, les autres opérations ont été annulées jusqu'à la fin de la semaine et seront reprogrammées car le personnel ne peut plus consulter les résultats de laboratoiress et les comptes rendus des consultations.

On n'a pas de délai, on nous dit entre trois semaines et trois mois avant un retour à la normale.

Séverine Hubert, infirmière anesthésiste CGT

Les patients en radiothérapie et en cancérologie vont être transférés dans d'autres établissements de la région car les médecins de l'hôpital de Dax n'ont plus accés à leur dossier et les équipements informatisés ne marchent plus depuis la cyberattaque, selon Séverine Hubert, infirmière anesthésiste CGT. Le directeur de l'hôpital assure que malgré tout "la qualité des soins est maintenue et il a salué l'investissement du personnel, certains sont revenus de leurs congés".

Le centre de vaccination covid reste ouvert et les urgences sont prises en charge comme d'habitude.

Pas de retour à la normale annoncé pour l'instant 

D'après le syndicat CGT Santé, l'Agence nationale de sécurité informatique va mettre en place un réseau parallèle pour permettre à l'hôpital de fonctionner normalement, mais cela va prendre au moins trois semaines. Lors d'une conférence de presse jeudi après-midi, le directeur de l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine Benoît Elboode a précisé qu'un diagnostic sera effectué vendredi par un prestataire spécialisé en cybercriminalité pour aider les informaticiens de l'hôpital à remettre le réseau en état de fonctionnement. Il a également qualifié "d'ignoble cette attaque en pleine pandémie. Il n'y aura aucune rançon car ce n'est pas certain de récupérer les codes informatiques et en plus cela pourrait inciter les pirates à recommencer dans d'autres établissements de santé. Cette cyberattaque ne sert qu'à destabiliser les malades", a-t-il rajouté.

 

Avec cette cyberattaque, on prend en otage les soignants et la population.

Séverine Hubert, infirmière anesthésiste CGT

►Pour les patients qui ont une consultation de prévue dans les prochains jours ou une hospitalisation, ils doivent contacter l'hôpital par téléphone avant de se déplacer pour que les services organisent au mieux leur prise en charge.

Un coup dur pour le personnel en pleine période de Covid

Côté administratif, les admissions se font avec un stylo et du papier. Le personnel "est crevé", il est sous tension depuis des mois de crise sanitaire. "Là, c'est un coup dur de plus", explique Géraldine Madounari.

On est fatigués nous les soignants. Ce qui nous arrive, ça rajoute à la fatigue.

Séverine Hubert, infirmière anesthésiste CGT

Le directeur de l'ARS des Landes a salué la solidarité entre les équipes de l'hôpital et des autres établissements de la région qui ont de suite proposé leur aide à Dax. 

Le parquet de Dax a été dessaisi de l'enquête. C'est le parquet de Paris qui l'a reprise car il est compétent en matière de cybercriminalité sur tout le territoire français.

[VIDEO] Notre reportage sur la situation à l'hôpital de Dax après la cyberattaque qui paralyse le réseau informatique :

Cyberattaque de l'hôpital de Dax : pas de retour à la normale avant plusieurs semaines

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité faits divers police société sécurité