Interdiction de la corrida : le député LFI Aymeric Caron retire sa proposition

Publié le
Écrit par Marine Cardot .

Le député a dénoncé une "obstruction". Plus de 800 amendements ont été déposés, et le texte avait jusqu'à minuit ce soir pour être voté.

Coup de théâtre à l'Assemblée Nationale. Le député LFI Aymeric Caron a décidé jeudi 24 novembre de retirer sa proposition d'interdire la corrida. Le texte était au cœur des débats entre les pro et les anti-corrida cette semaine. 

La France Insoumise, dans le cadre de sa niche parlementaire, pouvait décider de l'ordre du jour des débats à l'Assemblée ce jeudi. Le groupe avait choisi deux sujets : la constitutionnalisation de l'IVG, qui a été adoptée dans la journée, et l'interdiction de la corrida. 

Mais le député qui portait cette proposition a annoncé retirer son texte. "Je dois bien me rendre à l'évidence : nous ne pourrons pas abolir la corrida en France aujourd'hui", a regretté Aymeric Caron.

En cause selon lui, les plus de 800 amendements déposés par les autres députés. Il a dénoncé une "obstruction parlementaire", qui aurait empêché le vote de sa proposition, avant minuit (heure limite après laquelle la niche parlementaire prend fin). 

"Certains d'entre vous ont préféré refuser le débat. Plus de 800 amendements ont été déposés et il est impossible (...) d'arriver au vote dans les délais impartis", a-t-il affirmé. Il avait auparavant demandé aux autres députés de retirer leurs amendements.

"Vous fuyez le débat" 

Les députés des autres groupes parlementaires ont accusé Aymeric Caron de "fuir le débat". "Vous avez fait finalement preuve de bien peu de courage", a jugé le député et président de la commission des lois Sacha Houlie (Ensemble). "J'allais voter pour cette proposition de loi", a renchéri sa collègue de la majorité Anne-Laurence Petel. 

"Vous fuyez le débat, vous avez peur du débat" a lancé la députée LR Anne-Laure Blin à Aymeric Caron. "Vous coupez la discussion générale juste avant que nous puissions émettre un avis différent", a-t-elle regretté. 

"Nous souhaitons aller au vote sur ces amendements de suppression. (...) Nous défendons la corrida", a assuré la députée Emmanuelle Ménard. La présidente de séance a néanmoins rappelé que la proposition était déjà définitivement retirée.  

"Je regrette profondément que nous n'ayons pas ce débat", a conclu le député Modem Bruno Millienne, affirmant que son opinion sur la question n'était pas encore faite. 

Une nouvelle proposition "transpartisane" 

Le député LFI, également patron du parti REV (révolution écologique pour le vivant) n'entend pas baisser les bras. Aymeric Caron souhaite à l'avenir déposer une nouvelle proposition de loi "transpartisane". "La corrida sera bientôt abolie dans ce pays, je vous le promets", a conclu le député du 18ᵉ arrondissement de Paris.

La proposition retirée, d'autres sujets proposés par le groupe LFI vont pouvoir être examinés, comme la réintégration des soignants non vaccinés par exemple. 

Source de nombreux débats cette semaine, plusieurs rassemblements des pro et anti-corrida avaient eu lieu, à Pau et à Mont-de-Marsan par exemple.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité