• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Frelons asiatiques : la chasse est ouverte

Frelons asiatiques : la chasse est ouverte
L'automne est la saison idéale pour s'attaquer aux nids de frelons asiatiques, une opération encore très délicate. Reportage de J. Daguenet et B. Morin.

L'automne est la saison idéale pour détruire les nids de frelons asiatiques. Une opération risquée mais nécessaire, puisque ces insectes sont dangereux pour l'Homme et tuent les abeilles. Vendredi 29 octobre, la ministre de l'Environnement a d'ailleurs annoncé la libéralisation de cette pratique.

Par Jeanne Travers

Voilà douze ans qu'il a colonisé la France. Arrivé en 2004 dans le Lot-et-Garonne, le frelon asiatique construit ses nids au printemps, pour les abandonner l'hiver. Ce qui fait de l'automne la saison idéale pour s'en débarrasser.

À l'aide d'une poudre insecticide vaporisée en plein coeur du nid, on arrive à tuer ses résidentes. Notamment les reines, principales cibles puisque, comme l'explique le destructeur de nids Jean David, "il y a toujours des reines potentielles qui peuvent s'en échapper et créer une activité la saison suivante".

Dangereux pour l'Homme, le frelon asiatique est surtout une menace pour les abeilles, qu'il tue pour nourrir les larves. Abeilles qui sont également fortement menacées par le dérèglement climatique et les insecticides néonicotinoïdes, et sont indispensables pour l'environnement.
 

 

Chaque année 300 000 abeilles disparaissent. En 2016, la production de miel est au plus bas, à peine 9 000 tonnes pour la France. Une baisse qui a poussé l'Assemblée nationale à voter l'interdiction des insecticides tueurs d'abeilles. La loi devrait être appliquée à partir du 1er septembre 2018.

C'est également dans cette démarche de protection des abeilles que la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé, vendredi 28 octobre au 21e congrès de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) à Clermont-Ferrand : 

Un prochain décret, dont le texte vient d'être transmis au Conseil d'État, "donnera aux préfets le pouvoir d'engager des opérations de destruction des nids de frelons, quels que soient les lieux où ils seront identifiés, y compris sur les propriétés privées".


En effet, il n'existe actuellement aucun cadre légal pour encadrer cette pratique.

 

Sur le même sujet

Les urgentistes de Périgueux maintiennent leur grève

Les + Lus