Pour Alain Juppé, Cahuzac "a commis une faute impardonnable"

" il faut qu'il s'écarte complètement de la vie politique", a estimé le maire UMP de Bordeaux sur Canal+,  parlant d'une "question de morale ".

A propos de l'affaire du compte suisse de Jérôme Cahuzac, l'ancien Premier ministre a estimé qu'il restait " des questions " auxquelles le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, devait répondre " de façon plus explicite qu'il ne l'a fait ".
M. Cahuzac a commis "une faute inqualifiable", selon M. Juppé. "Maintenant, il redresse apparemment la tête et prétend rester sur son siège de député. C'est inacceptable", a-t-il ajouté. 



Interrogé sur les moyens d'éviter à l'avenir ce genre d'affaire, M. Juppé a indiqué qu'il fallait " sans doute être plus vigilant dans le choix des principaux responsables des grands postes " comme le ministère de l'Economie ou du Budget.
Il a cité l'exemple de " procédures d'audition " aux Etats-Unis pour les candidats à certaines fonctions.

Selon M. Juppé, il n'est pas forcément nécessaire de légiférer à nouveau, mais plutôt de faire appliquer celles qui existent.
Quant à l'idée d'un référendum, avancée par le PS, M. Juppé a estimé qu'il risquerait fort de " se transformer en question de confiance pour ou contre le gouvernement ".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire cahuzac politique justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter