• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestations des “Gilets jaunes” : forte mobilisation en Aquitaine

© ftv
© ftv

Samedi, des manifestants se sont rassemblés, parfois massivement ce qui a causé de nombreuses perturbations dans la région. Des blocages étaient toujours en cours dans la soirée en Gironde. Certains ont dormi sur place 

Par America Lopez

Le nombre de manifestants a été plus important que prévu.


En Gironde, plus de 60 rassemblements


Le chiffre donné par la préfecture était de 2600 à 3000 personnes en fin de matinée samedi. Selon les estimations des journalistes sur place, les "gilets jaunes" étaient plus de 6000, présents sur les principaux rassemblements ( plus de 2000 rien qu'au défilé des "piétons" à Bordeaux ).

Plus de 60 rassemblements ont eu lieu sur les autoroutes A10 et A63, mais aussi sur la rocade bordelaise ( barrage filtrant sur le pont Mitterrand ) et le pont d'Aquitaine qui a été fermé à la circulation dès 11 heures en raison de la présence d'un millier de mécontents.

A Cestas, plusieurs centaines d'automobilistes ont participé à une opération escargot, perturbant l'accès à la rocade bordelaise. Hier soir, vers 18 heures, les bouchons étaient encore nombreux dans le secteur, notamment sur l'A63 en provenance de Bayonne.

Autre rassemblements à Libourne et Langon ( 2000 "Gilets jaunes" bloquant toute la ville), certains ont dormi sur place. sur le bassin d'Arcachon, dans le Blayais et le Médoc, il y a eu plusieurs centaines de personnes ont bloqué des ronds points et empêché des centres commerciaux et des enseignes de la grande distribution d'ouvrir.

Au péage de Virsac, sur l'A 10, la situation s'est tendu lors de l'évacuation des lieux par les forces de l'ordre vers 18 heures.

Dans un communiqué à 21 heures, la préfecture a signalé huit interpellations dont celle d'un automobiliste qui a forcé un barrage à Biganos, deux CRS et deux gendarmes blessés. Et déplorer les destructions de matériels publics par les manifestants sur le pont d’Aquitaine (caméras de surveillance) et au péage de Virsac (caméras, barrière de sécurité et barricades enflammés).


Dans les Landes, une trentaine de blocages


De nombreux péages ont perturbés dans tout le département sur les autoroutes A63, A64 et A65 ( les péages étaient gratuits ).

Les manifestants étaient très nombreux à Dax ( 2500 environ ).

A Mont-de-Marsan, près d'un millier de "Gilets jaunes" étaient massés à l'entrée de l'agglomération sur les divers ronds-points.
Les centres commerciaux su Grand Moun et du Grand-Mail ont du fermer leurs portes à la mi-journée
 

Lot-et-Garonne, 40 points de blocage


La préfecture du Lot-et-Garonne a compté 3300 "Gilets jaunes" et 40 points de blocage.

Malgré quelques échauffourées, il n'y a pas eu de blessé ni d'interpellation dans ce département rural sans transport en commun où les manifestants étaient très remontés face à la hausse des prix du diesel.
 

Pays basque et Béarn, 3600 manifestants 

Les manifestants ont été nombreux au pays basque à se mobiliser tôt dans la matinée de samedi à Biarritz puis à Bayonne. Le péage de Biriatou, à la frontière espagnole a été bloqué. 

Dans un communiqué, à 20 heures, la préfecture a comptabilisé une trentaine de points de blocages et 3600 manifestants.
Plus d'une dizaine d'enseigne commerciales ont été impactées par les mouvements ( blocages complets ou partiel).

Plusieurs incidents ont eu lieu causant 8 blessés, sans gravité, dont un membre des forces de l'ordre.

Il y a eu également 3 interpellations, deux ivresses sur la voie publique et un individu recherché pour menace avec arme blanche.

Dordogne, 3000 manifestants

La mobilisation a été forte à Bergerac, Périgueux, Sarlat ( plusieurs milliers ), Thiviers (500), Nontron 250 Terrasson (300).
Il y a eu des opérations escargot et des barrages filtrants. L'A89 a été également perturbée.

 

Sur le même sujet

Blocage de la zone commerciale à Lescar par les "gilets jaunes"

Les + Lus