Mémoire Oradour : Le récit de Roger Godfrin

La 10 Juin 1944, le petit Roger Godfrin est le seul enfant qui a réussi à échapper au massacre d’Oradour-Sur-Glane. Agé de 8 ans, il a faussé compagnie aux soldats nazis de la Das Reich.
 

Roger Godfrin est originaire du département de la Moselle. En 1940, il a dû quitter le petit village d’où il était originaire avec toute sa famille, après l’arrivée des Allemands.

Avec d’autres mosellans, les Godfrin ont trouvé refuge dans la France de l’intérieur, à Oradour-Sur-Glane, un petit village tranquille. Mais la guerre a fini par les rattraper le 10 juin 1944.
 

« Sauve-toi si tu vois des nazis »

La mère du petit Roger a toujours dit à son fils : « Sauve toi si tu vois les allemands ». C’est très exactement ce qu’a fait l’enfant quand les SS sont arrivés dans sa classe le 10 juin 44. Il a filé par la porte de derrière.

Son témoignage a été recueilli en 1989 dans la cadre d’un documentaire de Marc Wilmart et Michel Folin.

Le petit chenapan intrépide aurait fait preuve d’un courage incroyable pour son âge :


Un SS m'a tiré dessus. Je me suis laissé tomber et j'ai fait le mort. L'un d'entre eux est venu vers moi et m'a donné des coups de pied dans le dos et dans les reins. Je n'ai pas bougé.Dès que le calme est revenu, je me suis mis à courir aussi vite que je pouvais 

Source : Oradour-sur-Glane, de Jens Kruuse et Raymond Albeck – Fayart 1969.

Ses parents, ses frères et ses soeurs, ont péri dans le massacre.
 
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité