Noyades : quels sont les conseils pour les éviter ?

Après deux noyades d’enfants survenus hier en Haute-Vienne et en Corrèze, on fait le point sur les précautions à prendre afin d’éviter tout type d’accident.
Sur la plage principale du lac du Causse, les maîtres-nageurs sont à l'affût de la moindre alerte.
Sur la plage principale du lac du Causse, les maîtres-nageurs sont à l'affût de la moindre alerte. © Thomas Milon

Jeudi 29 juillet 2021, deux noyades se sont produites en Limousin. Elles rappellent les risques liés à la période estivale.

A Vaulry, en Haute-Vienne, jeudi 29 juillet à 15h, les pompiers sont appelés pour une noyade. Un enfant d’un an et demi a chuté dans un bassin d’eau à l’extérieur de la maison. Il est retrouvé en arrêt cardiorespiratoire. Au téléphone, l’opérateur des pompiers a guidé les personnes sur place pour qu’ils pratiquent un massage cardiaque en attendant l’arrivée des secours. Heureusement, après quelques minutes de réanimation l’enfant a vite retrouvé sa respiration. Conscient mais en urgence absolue, il a été transporté en hélicoptère à l’hôpital de la mère et de l’enfant à Limoges.

A Brive, un peu plus tôt, à 13h53, jeudi 29 juillet, les services du Samu ont reçu un appel pour un enfant inerte dans une piscine privée à Saint-Martin-Sepert, au lieu-dit le moulin de Gany. Les pompiers du Vigeois, un médecin sapeur-pompier de Lubersac et une équipe médicalisée du Smur de Brive se sont rendus sur place. Une fois sur les lieux, les témoins avaient sortis le petit de 3 ans et avaient déjà réanimé l’enfant. Conscient, la victime a pu être évacuée à l’hôpital mère enfant de Limoges.

En Corrèze et en Haute-Vienne, depuis le 1er juin 2021, 10 interventions des pompiers ont eu lieu pour cause de noyade. Mais, aucun décès n’est à déplorer.

Dans les deux départements, les sapeurs pompiers assurent la sécurité sur 23 sites, sur des lacs, quelques piscines et sur la Dordogne où 6 sont déployés dans des zones à risque entre Argentat et Beaulieu sur Dordogne.

Quand ce ne sont pas les pompiers, la plupart des communes font appels à des personnes diplômées pour éviter les risques sur les plans d'eau. 

Eviter les risques : les précautions à prendre

Ghislain Feugeas, conseillé technique plongée chez les pompiers de Corrèze rappelle les conseils pour éviter de se mettre en danger aux abords d’un point d’eau en cette période estivale.

"Il faut être très vigilant à tout instant, car l’accident peut se produire en quelques secondes, surtout dans des endroits non surveillés", explique ce spécialiste.

A ces conseils s’ajoutent ceux de Santé publique France qui recommande d’"apprendre à nager, même à l’âge adulte : il n’est jamais trop tard !", de "ne pas surestimer sa condition physique" ; de "ne pas boire d’alcool avant de se baigner".

Depuis le début de la saison estivale, entre le 1er juin et le 25 juillet 2021, Santé publique France a comptabilisé en France 1200 noyades dont 131 suivies de décès. En 2018, le nombre de noyades accidentelles suivies de décès était de 126, contre 131 cette année. En tout, 564 noyades accidentelles ont été dénombrées contre 568 en 2018.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noyade faits divers