Oradour-sur-Glane : une employée agressée au Centre de la mémoire lors du contrôle d'un pass sanitaire

En arrêt depuis son agression samedi, une jeune employée au Centre de la mémoire pour contrôler les pass sanitaires a repris son travail ce mercredi. Elle est encore choquée par son agression verbale et physique, tout comme le sont ses collègues, les conseillers départementaux et le maire d'Oradour

L'employée saisonnière en charge de l'accueil des visiteurs au Centre de la mémoire du village martyr d'Oradour-sur-Glane se dit encore sous le choc de son agression.

Samedi 7 août dernier, journée qui a accueilli 3000 visiteurs, un accueil et donc un contrôle du pass sanitaire s'est mal passé. Un couple avec un jeune enfant s'est présenté mais la femme a mal pris l'obligation de présenter un pass sanitaire, désormais en vigueur depuis le 21 juillet. Si le Centre de la mémoire constate une incompréhension chez certains visiteurs, le village étant à ciel ouvert, les situations avec insultes ou injures restent à la marge. Mais c'est la première fois qu'une situation dégénère. La mère de famille aurait en effet, selon les dires de la jeune employée et de ses collègues, proféré des injures et poussé la jeune femme par les épaules, faisant tomber l'employée. Son compagnon et un autre visiteur sont intervenus.

Choquée, la jeune employée a été accompagnée par ses collègues pour un constat médical à l'Hôpital de Saint-Junien, puis à la gendarmerie pour déposer plainte. Une enquête est ouverte. 

Le site le plus visité en Limousin

Le Centre de la mémoire du village martyr d'Oradour-sur-Glane est le site le plus visité en Limousin. 

Conformément aux dispositions légales en vigueur, depuis le mercredi 21 juillet 2021, il est rappelé que le pass sanitaire est demandé à partir de 18 ans, y compris pour rejoindre l’entrée au village martyr. A compter du 30 septembre 2021, les jeunes de 12 à 17 ans devront également présenter un pass sanitaire valide.

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité