Les produits du Limousin s’exposent à l’Elysée

Les 18 et 19 janvier 2020, les produits fabriqués en France brilleront dans les vitrines du Palais de l’Elysée. Cinq entreprises de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze ont été sélectionnées pour présenter leur savoir-faire.
 
Le sourire dans la voix, Thierry Laroze, agriculteur à Donzenac en Corrèze nous explique avoir appris il y a quelques jours, être retenu pour présenter son savoir-faire à l’Elysée.

C’est une belle reconnaissance par rapport à notre activité. Ça a été la grande surprise. En octobre 2019, nous avons adhéré à la marque Origine Corrèze pour nos produits fabriqués sur place. C'est la marque qui nous a parlé de cette exposition. 


Depuis trois ans, Thierry Laroze et sa femme Leslie Laroze fabriquent des pâtes. Des pâtes fermières sèches conçues avec leur propre blé, en agriculture raisonnée. Lunateli –pâtes fermières a une particularité: le temps de séchage. Les larozes font sécher leurs pâtes 19 heures quand les industriels n’en passent que 5 à cette étape.

Déclinées en trois formes et en une dizaine de goûts (basilic, ail, curry, encre de seiche, épeautre…), les pâtes de ces corréziens plaisent et se vendent sur les marchés, dans les magasins de producteurs et dans les cantines. Par an, ces agriculteurs aussi éleveurs, produisent 14 tonnes de pâte et aujourd’hui cette activité représente presque 50% de leur chiffre d’affaire.

En Corrèze, l’entreprise Lachaux Béton a elle-aussi été retenue pour un produit moins savoureux mais tout aussi ingénieux, le
redi-rock, un bloc de béton empilable dédié aux soutènements.

Du côté de la Haute-Vienne, une seule entreprise a été retenue. L’entreprise Bernardaud n’est pas passée entre les mailles du Palais présidentiel. Une de ses sculptures sera exposée ce week-end.
 


En Creuse, deux produits étincèleront dans la capitale, le lit pour enfant de Sauthon Industries et un tapis d’Aubusson du célèbre atelier Pinton.

Un tapis fabriqué entièrement en Creuse


La nouvelle fait le même effet qu’à la famille Laroze. Lucas Pinton, gère l’Atelier Pinton depuis 20 ans, il représente la cinquième génération de cette entreprise familiale. Si l’Elysée a déjà fait appel à l’atelier pour réaliser la moquette de sa salle des fêtes en janvier 2019, être retenu pour cette exposition est encore « une grande fierté ».

On a été très agréablement surpris d’être accepté. C’est une belle vitrine. On représente le savoir-faire local.


Sur les deux produits présentés, un tapis a été retenu. Celui de la designeuse française Alix Waline.

C’est un tapis 100 % creusois, en forme de haricot, noir et blanc, en laine avec des touches dorées en fil d’or, commercialisé il y a un an.



Pour présenter ces magnifiques produits, les patrons de ces entreprises se rendent à Paris ce vendredi 17 janvier 2020 pour le vernissage de l’exposition. Ils seront reçus par le président de la République. L’occasion pour les Larozes et les autres d’aborder quelques sujets avec Emmanuel Macron.

On verra le moment venu. J’ai beaucoup de choses à aborder. Mais, est-ce qu’on aura le temps d’en discuter ? L’origine des produits, la malbouffe, la réforme de la Pac… il y a pleins de sujets brûlants.


Thierry laroze espèrerait avoir cet instant avec le président même s’il sait que la soirée risque d’être déjà dense.

Une chose est sûre, les pâtes corréziennes, le tapis d’Aubusson, la sculpture en porcelaine… brilleront de mille feux ce week-end, dans le Palais de l’Elysée, parmis les 120 produits sélectionnés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie gastronomie culture porcelaine de limoges patrimoine