637 infractions relevées en Pyrénées-Atlantiques lors du week-end du 8 mai

Publié le Mis à jour le

Les week-ends prolongés incitent davantage d'automobilistes à se déplacer et le risque autoroutier est mathématiquement plus élevé. La préfecture des Pyrénées-Atlantique avait mis en place un dispositif renforcé. Bilan des infractions sanctionnées. 

Sur le département des Pyrénées-Atlantiques, 4 accidents de la circulation ont été comptabilisés durant le week-end prolongé, faisant 7 blessés sont 5 ont été hospitalisés.

Les week-ends prolongés augmentent le flux de circulation et constituent des périodes à risques. 

Afin de lutter contre l’insécurité routière, les services de la police et de la gendarmerie nationales avaient renforcé le dispositif de sécurité routière. Des opérations de contrôle ont été effectuées avec pour objectif de réprimer les comportements à risques et de rappeler les règles de bonne conduite.

Du 5 au 8 mai , selon un bilan communiqué par la Préfecture, 637 infractions ont été relevées 
  • 382 excès de vitesse (hors radars automatiques)
  • 217 infractions liées à des fautes de comportement (usage d'un téléphone au volant, nonport de la ceinture de sécurité, non-respect des règles de priorité, défaut d’assurance du véhicule, etc.)
  • 36 infractions liées à l'alcool 
  • 2 infractions liées aux stupéfiants 
Des chiffres dans la moyenne de ce que l'on constate lors de week-ends de trois jours.