Anglet : une immense grue tombe sur le chantier du Luno

Les grues installées sur le chantier du Luno sont capables de lever de lourdes charges. Dimanche matin, l'opérateur de la grue a mal estimé le poids du levage à effectuer. L'engin monté sur chenille a basculé lors d'une manoeuvre dimanche vers 11h00, le matin. La flèche a plongé près d'un bateau !

© France 3 Aquitaine
La catastrophe humaine a été évité de justesse. La grue était placée au bout du brise-lame de la plage des Cavaliers. Mue par des chenilles, cette énorme grue rouge à la capacité de se déplacer sur cette jetée. L'opérateur travaille en collaboration avec les plongeurs. Ces derniers au fond de l'eau arriment les élingues aux pièces du cargo espagnol submergées.

Lorsque le grutier a voulu relever la charge arrimée, le poids était trop élevé pour sa capacité,  les plongeurs avaient mal estimé la masse à lever. Peut-être cette pièce était-elle encore enchevêtrée dans une autre partie du navire ? La grue lors de la traction s'est levée, a perdu l'équilibre, puis a basculé dans l'eau. Elle est tombée à quelques mètres d'une embarcation qui sert de plate-forme pour les plongeurs avant de descendre au fond. Fort heureusement, sa trajectoire l'a amenée à ne pas toucher le bateau. Aucune victime n'est à déplorer.
accident grue du Luno

Depuis hier, les responsables du chantier s'affairent à remettre l'engin de levage sur sa base, il faut à la fois le libérer de sa traction, puis le redresser en douceur en contrôlant sa bascule afin que le mouvement n'endommage pas plus la grue. Lorsqu'elle aura repris sa position dite normale, il faudra procéder à des contrôles pour voir les effets sur le fonctionnement de l'engin.

Un contre-temps fâcheux pour l'entreprise hollandaise spécialisée dans ce genre de travaux sous-marins, cela prouve la difficulté d'un tel chantier. La chute de la grue va allonger le temps d'intervention pour l'extraction de l'épave et sa découpe au sol. L'entreprise était intervenue sur la plage d'Erdeven dans les Côtes d'Armor lors du naufrage du TK-Bremen en 2011. En trois semaines, tout avait retrouvé son état naturel, il faut espérer que l'incident ne va pas retarder le chantier du Luno.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque accident transports maritimes archives