Au Pays basque, la forêt d'Anglet menacée par un projet de zone d'activité

La Communauté d'agglomération du Pays basque envisage d'implanter Arkinova, une Zone d'aménagement concerté à Anglet, en empiétant sur la forêt de Landes de Juzan. Un projet qui inquiète riverains, défenseurs de l'environnement, et élus.

Ce n'est qu'un projet, mais déjà, il cristallise de nombreuses inquiétudes. Arkinova, c'est le nom de la zone d'aménagement concerté qui doit s'implanter à Anglet.  Au programme pour la communauté d'agglomération du Pays basque : des espaces aménagés pour l'enseignement supérieur, la recherche ou encore des entreprises, toutes dédiées à la construction durable. 
Destruction d'un "magnifique rempart naturel"

La zone projette de s'étendre sur une vingtaine d'hectares. Et doit, pour cela, empiéter sur la foret des Landes Juzan. Plus de sept hectares de forêt et de terres agricoles seraient ainsi voués à disparaitre. Impensable pour Jacques Descargues, responsable de l'association Anglet Patrimoines. 

"Normalement, tout ça devrait disparaître au profit d'un emplacement pour accueillir les entreprises, déplore-t-il, en pointant du doigt la forêt qui l'entoure.
Là, on est juste en dessous de l'aéroport, et il y a de la pollution. Avec ce projet, toute la fonction filtrante des arbres disparaîtrait. Ce qui disparaîtrait aussi en cas d'artificialisation, c'est tout le rôle régulateur de l'eau, avec un risque d'inondation", alerte-t-il. 

Un point de vue partagé par les riverains, qui ont lancé une pétition en ligne. Celle-ci a recueilli plus de 2 000 signatures. "Cette forêt est un magnifique rempart naturel contre le bruit, les nuisances et la pollution de l'aéroport de Parme", écrivent les auteurs. Parmi eux, Mahaut Fanchini qui invite les citoyens à se manifester pendant la consultation publique, qui se tient jusqu'à fin avril.

C'est en ce moment que les citoyens et citoyennes doivent se faire entendre. Ils nous reste trois semaines pour nous mobiliser. Il y a déjà des avis, mais il en faut plus ! 

Mahaut Fanchini, citoyenne mobilisée pour la protection de la forêt d'Anglet

à France 3 Euskal Herri

"Je ne laisserai pas détruire de la forêt", assure le maire d'Anglet

Ces inquiétudes, Claude Olive, le maire d'Anglet dit les "comprendre". Le maire rappelle que les prémices du projet datent de 2005. La procédure, elle a été lancée en 2017. 

La vérité d'hier n'est peut-être pas celle d'aujourd'hui. Entre temps, la législation a changé avec l'arrivée de la loi climat et résilience. On doit consommer le moins de foncier possible. Donc oui, ce projet me préoccupe. 

Claude Olive, maire d'Anglet

à France 3 Euskal Herri

Pour Claude Olive, le projet doit être revisité. "J'entends les inquiétudes, je les partage pour certaines, poursuit le maire qui assure qu'il prendra position. Je ne laisserai pas détruire les zones humides. Je ne laisserai pas détruire de la forêt". 

Une réunion publique doit être organisée par la communauté d'agglomération pendant le mois d'avril. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité