Bayonne : le dentiste avait menacé de mort le Président Hollande

Un dentiste de 81 ans comparaissait ce mardi au tribunal correctionnel de Bayonne. Radié dans les années 70 de l'Ordre des dentistes, il avait envoyé une lettre de menace de mort à Francois Hollande pour contester cette décision et interpeller les médias.

A 81 ans ans, Bernard Jeault n'a rien perdu de sa vigueur.
Ce dentiste comparaissait hier au Tribunal correctionnel de Bayonne pour avoir envoyé un courrier à François Hollande le menaçant de mort.
Dans les années 70, ce dentiste avait été radié de l'Ordre pour avoir soigné gratuitement des patients. Il avait également été exclu du Parti Socialiste dont il était militant. 

Des contentieux qu'il qu'il a longtemps dénoncés, cherchant le soutien de François Hollande, en qualité de premier secrétaire du PS puis Président de la République. De nombreux courriers restés sans réponse. Bernard Jeault a donc durçi le ton et envoyé un courrier en mars 2016 dans lequel il menaçait de mort le chef de l'Etat. Selon lui, juste une stratégie pour se faire entendre

La presse est là aujourd'hui et c'est pour moi considérable. Ca prouve que ce que je suis crédible


De son côté, son avocat demande la relaxe en nuancant le le projet de menaces:

Mon client n'a jamais eu une véritable intention de tuer 


Le procureur a demandé 2 ans de prison avec sursis. Le délibéré sera rendu le 7 juin.

Reportage Emmanuel Clerc et Fabien Cordier
Un dentiste de 81 ans a comparu au tribunal correctionnel de bayonne pour avoir menaçé de mort de président de la république

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité