Covid-19 : le flou autour de l'interdiction de franchir la frontière espagnole

Peut-on traverser la frontière espagnole sans risquer une amende ? Notre voisin applique des règles sanitaires très strictes pour lutter contre le coronavirus. Des règles qui peuvent varier d'une ville à l'autre. Et la réponse n'est pas toujours évidente. 

Peut-on se rendre en Navarre sans être verbalisé ?
Peut-on se rendre en Navarre sans être verbalisé ? © France 3 Aquitaine

Six cents euros par personne pour avoir traversé la frontière espagnole ! Un habitant de Cambo-les-Bains au Pays basque affirme avoir été contrôlé ce lundi 25 janvier alors qu'il se rendait en Navarre pour ses affaires. Selon lui, la police navarraise lui aurait signifié que le motif professionnel n'était pas considéré comme impérieux et qu'il allait recevoir une amende par la poste. Sa femme l'accompagnant, le montant serait doublé et s'élèverait à 1200 euros. Une note salée pour ce Basque de bonne foi : 

On respecte la loi mais là on n’était pas au courant. J'ai contacté la Guardia qui n’est pas au courant, les commerçants n’étaient pas au courant non plus. La préfecture et sous-préfecture nous disent qu’ils ne savent pas trop. Personne ne sait. 

Dans les ventas de la zone frontalière de Dancharia pourtant, de nombreux Français faisaient leurs courses ce jeudi. Comme ce couple d'Arcachon qui se pressait de rentrer avant le couvre feu français de 18h. 

Ça fait du bien de sortir un peu.

Mais aucun des clients français interrogés n'a constaté de contrôles à la frontière. Et tous croient savoir qu'on peut venir dans les ventas. Officiellement La Navarre autorise les déplacements mais uniquement à l’intérieur de la communauté autonome Les élus locaux ont néanmoins obtenu une dérogation pour l’accès à certains commerces comme l'indique UIñaki Aristia, le Maire d'Urdax (Navarre)

Les commerces transfrontaliers sont autorisés mais si c’est vrai ce n’est pas bien indiqué dans les documents envoyés à la France mais les Français peuvent passer sans souci à la douane.

Il y aurait donc une tolérance pour aller faire ces courses dans les ventas. Mais le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Eric Spitz recommande de ne pas prendre le risque : 

Les gouvernements du Pays basque, de l’Aragon et de la Navarre n’ont pas la même position. Le gouvernement du Pays basque ne souhaite pas que les Français aillent dans les ventas. Le gouvernement de la Navarre a une position plus souple. Mais il n’y a pas à aller dans les Ventas.

 

De nombreux Français continuent à faire leurs courses dans les ventas navarraises ce 28/01/21.
De nombreux Français continuent à faire leurs courses dans les ventas navarraises ce 28/01/21. © France 3 Aquitaine

Aux Français qui s'interrogent sur la possibilité ou non d'aller en Espagne,  le préfet  des Pyrénées-Atlantiques concède que la réponse est à la fois simple et compliquée.

C'est simple parce que les Espagnols ont un confinement très strict, et si nous laissons des Français franchir la frontière espagnole, il faut qu’ils sachent qu’ils peuvent être verbalisés par la police espagnole. C’est compliqué également parce que en fonction de la taille des villes au Pays basque, la taille des circonscriptions, le confinement va de strict à  très strict. De manière générale, à l’exception des travailleurs saisonniers, ou alors pour des motifs de santé en cas d’urgence vitale, les Espagnols n’acceptent plus qu’on rentre en Espagne.

Et de résumer : "Donc si vous travaillez en Espagne, vous pouvez y aller. Si c'est vraiment pour des raisons de vie ou de mort, vous pouvez y aller. Sinon abstenez-vous. Ils ne souhaitent pas notre présence pour l’instant".

L'Espagne qui compte  2 629 817 cas confirmés et déplore 56 799 décès liés à la pandémie a mis en place des règles sanitaires très strictes détaillées sur le site du ministère espagnol de la santé et résumées par le gouvernement français. A l'exception des Canaries, l'ensemble du pays est en état d’alerte sanitaire jusqu’au 9 mai 2021.

 

Traverser la frontière espagnole est-il autorisé ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque coronavirus/covid-19 santé société espagne international