• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cabidos, 600 ans d'Histoire pour un château viticole en Béarn

Cabidos, 600 ans d'Histoire
Un château viticole, une terre de petit manseng.
Une nouvelle demeure pour la famille Alday

Par François Busson

Un château béarnais, un petit air de Toscane.

Rarement votre chemin vous mène dans cette partie un peu secrète du Nord Béarn. Nous sommes dans la vallée du Luy de Béarn, non loin du chef lieu du canton Arzacq.
Un pays de cocagne où le cochon béarnais et son appellation "Jambon de Bayonne" ont élu domicile. Dans ces paysages de collines qui regardent la chaîne des Pyrénées plein sud existe la baronnie de Turbessé, Cabidos est sa demeure.

Un paysage de verdure, arboré, baigné par la lumière, où vient se nicher, au creux d'un côteau, le château de Cabidos. La chaîne des Pyrénées apporte au grandiose du lieu comme la chaîne de l'Apennin en Toscane. Une grande allée de ciprès vous accueille pour un voyage unique au pays du vin de Cabidos.

Il y a 600 ans, en 1419, Arnauton Guilhem du Vignau en fait l'acquisition. Depuis, plusieurs familles se sont succèdées à la tête du domaine. Relancée par Isabelle de Nazelle en 1992, l'activité viticole, dont les premières traces remontent à 1479, est redevenue l'un des fleurons du château. 
Depuis 2015, Cabidos est la propriété de la famille Alday, des passionnés de terroir venus du Pays Basque. L'avenir des nouveaux propriétaires passe par cette terre où reposent des pieds de vigne qui ont une histoire, un domaine dont le prestige doit encore grandir aux yeux des amateurs de vins.

Un domaine viticole de caractère.

Le château de Cabidos possède des terres viticoles qui sont hors appellation Jurançon. Même si le cépage principal est ici le petit manseng, le vin est proposé dans le cadre des vins de pays du Comté Tolosan et des vins de pays des Pyrénées-Atlantiques.
Une nouvelle main est venue, depuis 2007, s'occuper de la vinification, Méo Sakorn-Series. Cette oenologue thaïlandaise formée à l'école bordelaise, passée par plusieurs domaines viticoles en France, est aujourd'hui à la tête de l'équipe technique du château.

Ce domaine viticole est reconnu, on exploite ici les parcelles réparties sur l'ensemble de la propriété. On trouve 9 hectares de vigne dont 7 hectares de petit manseng, 50 ares de chardonnay, 50 ares de sauvignon et 1 hectare de Syrah. 
Une terre riche encore jeune et qui, depuis cette année, est en conversion agriculture biologique. Le domaine, sous la conduite de ses nouveaux propriétaires, la famille Alday, très attachée à la nature, espère engager une conduite du domaine en biodynamie.

Un nouveau directeur technique est arrivé sur l'exploitation pour aider à cette conversion. Une petite production qui, depuis quelques années, fait son chemin, plusieurs prix viticoles sont venus récompenser le savoir faire de l'équipe. Les cuvées Gaston Phoebus, Saint Clément, ont déjà trouvé des fidèles.
Le château de Cabidos retrouve la lumière, celle d'un nectar comme la nature du Béarn sait en produire. 
 
château de Cabidos
Le château de Cabidos est la nouvelle propriété de la famille Alday, ce domaine viticole est aujourd'hui en plein renouveau.

Sur le même sujet

Incendie forêt de la Coubre - 20/08/1976

Les + Lus