Orage et foudre : une intensité jamais vue depuis 30 ans

De mémoire de spécialiste, l'intensité des orages et de la foudre n'a jamais été aussi forte depuis 30 ans. Un phénomène marqué depuis le mois de mai. Ce mercredi 4 juillet, des vents très violents accompagnent les éclairs sur l'Aquitaine. 

Encore une journée d'orage avec des phénomènes potentiellement violents... Depuis mai dernier, c'est devenu une habitude dans l'hexagone, notamment en Nouvelle-Aquitaine, bien positionnée sur les couloirs orageux. 
Rien d'anormal à cette saison, mais ce qui est plus remarquable, c'est l'intensité des phénomènes des dernières semaines, plus violents. Ce qui s'est traduit par un nombre d'alertes oranges important. 

C'est ce qu'observe Stéphane Schmitt de Météorage, filiale de Météo France spécialisée dans cette étude et basée à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques.  

Le mois de mai par exemple a été le plus foudroyé depuis ces 30 dernières années. Le fait que l’on retrouve des épisodes importants à répétition, c'est un phénomène exceptionnel.
 

Mai et juin, généralement il y a un orage par jour quelque part en France. Mais là, effectivement, le spécialiste relève des épisodes de plus grande ampleur.

La faute au régime météo qui favorise les orages : températures très élevées au sol comme actuellement ( le mercure a approché la trentaine de degrés depuis plusieurs jours par exemple sur Bordeaux ) et des masses d'air froid en altitude. Les météorologistes observent que cette masse d'air froid a tendance à stagner ces temps-ci. 

Les températures moins élevées annoncées à partir de ce jeudi 5 juillet devraient ramener un peu de calme dans le ciel, même si Jean-Yves Tessier de Météo France à Mérignac prévoit encore une activité plus discontinue en Nouvelle-Aquitaine. 

Pour vendredi et samedi, on entendra encore parler d’orage mais par ci par là... 


Pour ce mercredi 4 juillet : des vents violents


Ca va souffler fort dans l'après-midi. " En terme de rafales de vent, surtout dans les terres, on envisage 80 à 100 km/h, voire 130 localement. " précise Jean-Yves Tessier

Impossible de dire où, la zone est assez large. Vers la Gironde tout d'abord puis le risque de rafale s’étendra vers le sud et touchera la  plus grande partie de la Nouvelle-Aquitaine.

La grêle est également annoncée localement. 
 

Top 3 en juin dans l'hexagone

En Juin 2018, il y a eu 117 981 éclairs nuage-sol. Au total 28 jours d’orage sur le mois entier. Nous recensons en moyenne 25 jours d’orage pour les mois de juin, depuis 30 ans.
La moyenne sur 30 ans (depuis le début du réseau de détection) sur les mois de juin est de 90 000 éclairs nuage-sol.
Concernant le record sur les mois de juin depuis 30 ans : le mois de Juin 1993 est le plus foudroyé avec 172 608 éclairs nuage-sol.

Top 3 des départements les plus foudroyées en France en juin 2018 :
Haut Rhin
Tarn et Garonne
Landes

Top 3 des régions les plus foudroyées en France en juin 2018 :
Pays de la Loire
Grand Est
Bourgogne Franche Comté

 
Le saviez-vous ?
La foudre affecte le territoire de France Métropolitaine à raison d’une moyenne de 250 jours par an, c’est-à-dire qu’il y a au moins un impact de foudre, quelque part en France, plus de 2 jours sur 3.
Le mois de juillet reste le mois où l’on recense le plus d’activité en moyenne ces 20 dernières années, avec un foudroiement supérieur de l’ordre de 10% par rapport au mois d’août.