Cet article date de plus de 4 ans

La nature pour avenir : la Nouvelle-Aquitaine veut devenir numéro 1 du biomimétisme

C'est une nouvelle révolution économique, inspirée par le vivant : le biomimétisme ou  comment la nature apporte des solutions à notre développement sans qu'on la détruise pour autant ! La Région Nouvelle Aquitaine veut être leader en France. 
La nature est pleine de ressources ! D'où cette vision portée aujourd'hui par de nombreux scientifiques et entrepreneurs : s’inspirer du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature.
Quelques exemples pour cerner ce concept. Pourquoi ne pas cultiver des algues sur les façades inexploitées de nos bâtiments pour à la fois dépolluer, consommer moins d’énergie, et produire des ingrédients naturels pour la cosmétique, la santé ou encore l’alimentation. L'idée peut paraître délirante mais elle a déjà pris forme avec la rencontre de chercheurs nantais et d'architectes parisiens qui fusionnent leurs idées. 

Pourquoi la Nouvelle-Aquitaine veut être la première

Plusieurs entreprises implantées en Aquitaine innovent déjà en s’appuyant sur la démarche biomimétique. Et les domaines sont très variés : l’énergie et le biomédical, en passant par le renouveau agricole ou encore l’économie écologique. La Région Nouvelle-Aquitaine veut promouvoir ce concept. Pour Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et la biodiversité, c'est fondamental.

Nous devons comprendre qu'on ne peut pas puiser éternellement dans les ressources de la nature. En revanche, nous devons extraire de la nature nos connaissances. Il faut voir la biodiversité comme une richesse et non une contrainte. Ce n'est pas nouveau ! Lénoard de Vinci s'inspirait des oiseaux pour penser sa machine volante. 

La Région y voit aussi une opportunité économique pour le futur.

Aujourd’hui, face aux enjeux énergétiques et à ceux du changement climatique, s’inspirer du fonctionnement du vivant pour faire évoluer les technologies prend tout son sens.

En effet, innover en étant à la fois économe en énergie et en ressources est désormais considéré comme la seule solution viable pour le développement économique de la nouvelle ère industrielle. Pour Nicolas Thierry, il faut tracer le chemin car nous sommes au coeur de la nouvelle révolution industrielle en cours.

La Région doit diffuser cette culture, voie d'espérance et d'avenir. Notre rôle est d'inciter à aller vers le biomimétisme. 

Des pépites dans notre région

Le biomimétisme a vu son intérêt décuplé depuis le milieu des années 2000, sous l’impulsion des États-Unis, comme en témoigne l’apparition de pôles de recherche à Harvard, à Berkeley, ou à l’University of Southern California. Dès 2015, la Région  a cherché comment ce concept pouvait constituer un potentiel d’innovation responsable. L'idée est bien d'actionner un levier de création de valeurs durable des entreprises. Elle a donc commencé par identifier les acteurs déjà inspirés par la nature.

Voici quelques exemples :

Une éolienne urbaine inspirée du  mouvement des queues de poisson. Elle a des pales à angle variable, ce qui la rend silencieuse et tèrs performante. Elle est née à Mérignac dans la tête d'un docteur en électronique, Arnaud Curutchet. 

Jetez un oeil sur le procédé ! 
La technologie d'éolienne urbaine en action copyright ADV-TECH ©Adv-tech

Des hormones animales au secours de la vigne

Il y a urgence à trouver des substituts aux pesticides dans les vignes. Pour rappel, elle représente 3,7% de la surface agricole du territoire, mais 20 % de la consommation en pesticides. Imaginez le bénéfice d'une solution alternative ! M2I l'a mise au point en travaillant sur les phéromones, imitant ainsi la façon dont les insectes, via leurs hormones, communiquent pour les piéger, sans diffuser de composés éco-toxiques. Banco pour l'environnement ! 


Et puis plus simplement, il y a le retour à des pratiques anciennes qui ont fait leur preuve. Les Vignerons de Buzet privilégient des méthodes qui se rapprochent du biomimétisme. Les rangs de certains vignobles sont par exemple plantés de féveroles, une légumineuse, et d’avoine, pour nourrir le sol, l’aérer, et le protéger des herbes envahissantes. Cette association de cultures a toujours existé et s’inspire directement des écosystèmes naturels. 

Sensibiliser le plus grand ombre aux enjeux de la nature

Maintenant, il va falloir le faire savoir, faire connaître l'intérêt du biomimétisme. La Région s'appuie sur l'équipe de Darwin (Bordeaux) pour sensibiliser les citoyens et les décideurs du territoire régional  à la nécessité d’agir de suite. Première conférence sur le thème de  l’océan, source d’inspiration et d’innovation.  Rendez-vous le samedi 18 mars à Biarritz à la cité de l'Océan. 


Trois autres conférences auront lieu sur notre territoire : 
• Transition énergétique et acteurs locaux :
•  Produire et consommer autrement
• L’économie circulaire, source de valeur économique, sociale et environnementale




Demandez le programme de samedi 18 mars à Biarritz : la mer pour avenir !
14h00 Conférence introductive par Emmanuel DELANNOY, directeur de l'Institut INSPIRE

15h00 Contexte et opportunités
Antonio MOLINA – CEEBIOS : contexte et opportunités du biomimétisme en France et international.
Thibault Prévost, MEEM – groupe de coordination interrégionale

15h30 Biomimétisme en Nouvelle-Aquitaine
Nicolas THIERRY : restitution de l’étude et programme de travail 2017

15h50 - Des Villes audacieuses  - regards croisés
Michel VEUNAC, Ville de Biarritz 
Pascale LOISELEUR, Ville de Senlis

16h45 - Biomimétisme et Océan
Patricia RICARD, Institut Océanographique Paul Ricard

17h15 – Biomimétisme aquitain à l’œuvre :
Table ronde : Animation Vertigo Lab
CLUSTER EURO SIMA : Christophe Seiller /  IPREM, Pau : Laurent Billon /  S’wings : Philippe Gray-Lopez /             Nobatek : Olivier SCHEFFER   ADI : Stéphane Allée Vignerons de Buzet : Pierre Philippe 

18h30 à 21 H 30 :  Clôture culturelle et festive.
1. Vernissage exposition de photos de Bastien Bonnarme (photographe de surf reconnu)
2. Cocktail offert par la maire de Biarritz
3. Concert : SAHARA (world music)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine mer sorties et loisirs sciences nature technologies pays basque