Bilan positif pour les autorités malgré deux plaintes pour viol

Publié le Mis à jour le
Écrit par BE avec AFP

Les personnes interpellées durant l'édition 2014 des Fêtes de Bayonne sont passées en comparution immédiate mardi 29 juillet. Des peines de prison ferme ont été prononcées pour des coups portés à un CRS et conduite en état d'ivresse. Dans le même temps deux plaintes pour viol ont été déposées.

Douze mois de prison sont six avec sursis, mise à l'épreuve de trois ans et obligation d'exercer une activité professionnelle. C'est la condamnation prononcée mardi 29 juillet par le tribunal de grande instance de Bayonne contre un homme interpellé dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte le journal Sud-Ouest. L'individu avait insulté des CRS en poste devant leurs véhicules, sans que ceux-ci n'interviennent, avant d'être mêlé à une bagarre un peu plus loin. Après que les forces de l'ordre aient calmé et dispersé les protagonistes, l'homme les insulte à nouveau et assène un coup de poing au visage de l'un d'eux.

"Je ne veux pas qu'on réduise le bilan de ces fêtes aux plaintes et délits sanctionnés"
Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne


Insultes sur les T-shirts et plaintes pour viol

Deux jeunes hommes de 19 ans ont par ailleurs écopé de prison avec sursis et travaux d'intérêt général pour des insultes envers les forces de l'ordre....inscrites sur leurs corps et leurs T-shirts. Par ailleurs, un automobiliste interpellé en état d'ivresse avenue Henri-Grenet et qui avait refusé de soumettre au contrôle d'alcoolémie, a était condamné à un mois de prison ferme.

Le parquet de Bayonne a par ailleurs été saisi de deux plaintes pour viol déposées sur place et à Nanterre.
Bilan des autorités après les Fêtes de Bayonne 2014


La victime, une femme, est âgée d'environ 30 ans. Son agresseur, un homme de 29 ans a reconnu les faits et a été écroué lundi, a indiqué le procureur Mme Kayanakis. Concernant la plainte pour viol déposée à Nanterre (Hauts-de-Seine) par une jeune femme de 19 ans, originaire de cette ville, l'instruction était en cours."Les circonstances" du deuxième viol "restent à déterminer", a indiqué Mme Kayanakis.Ce viol "aurait été commis après que la jeune fille a été prise en charge par deux hommes dans un véhicule au sortir des Fêtes de Bayonne".
 

ITW Procureur Bayonne suites judiciaires Fêtes 2014



Au total lors de ces Fêtes 2004 :

  • 272 plaintes ont été enregistrées, soit 13% de plus que l'année précédente, a indiqué la police et concernent en majorité des vols.
  • 53 personnes ont été interpellées
  • 34 placées en garde à vue.
Un bilan que le procureur juge, avec ses mots, finalement satisfaisant :




Des Fêtes 2014 "dans une ambiance calme"

Sur un plan sanitaire et général, les Fêtes 2014 "se sont déroulées dans une ambiance calme", selon le sous-préfet de Bayonne. Sur le plan sanitaire, la préfecture a indiqué dans un communiqué qu'au cours de cette édition, 161 personnes ont été accueillies dans les différents centres de secours, situés au coeur des Fêtes et à l'hôpital, un nombre de prises en charge en augmentation par rapport à l'an dernier. Les principales pathologies relevées sont notamment des traumatismes divers (89) - dont un jeune tombé d'une hauteur de 8 mètres des remparts de la ville, mais qui s'en est tiré avec quelques fractures- ainsi que des états d'ébriété avancée (23). Par ailleurs, les sapeurs-pompiers ont procédé à 39 interventions sur la voie publique. Par ailleurs 1736 festayres en état d'ébriété ont été pris en charge au cours de cette édition des Fêtes.



De son côté le maire de Bayonne s'est voulu positif lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi matin en compagnie du sous-préfet et du procureur. "Je ne veux pas qu'on réduise le bilan de ces fêtes aux plaintes et délits sanctionnés", a notamment déclaré Jean-René Etchegaray Avant d'indiquer toutefois que : "Vous pouvez compter sur le maire que je suis,pour que ces fêtes se poursuivent et que les délits soient sanctionnées".