Football - Ligue 2 : En grande forme, le Pau FC avance vers le maintien

Large vainqueur de l'AJ Auxerre (3-0) mardi 20 avril, pour le compte de la 34e journée de championnat, Pau fait un pas de plus vers son maintien en Ligue 2. Le promu passe devant Niort, battu sur le même score par Troyes.

Le Pau FC continue sa série d'invincibilité.
Le Pau FC continue sa série d'invincibilité. © Martins de barros Patrice/MAXPPP

On n'arrête plus le Pau FC. Vainqueur de l'AJ Auxerre mardi soir, grâce à un but de Victor Lobry (37') et un doublé de Mayron George (44', 78'), le promu continue d'enchaîner les bonnes performances et poursuit sa série d'invincibilité. Pau signe ainsi son huitième match d'affilée sans défaite. "C'est une victoire importante, apprécie l'entraîneur Didier Tholot. On continue une série et on sait que les séries, c'est important dans le football. C'est ça qui va nous permettre d'être en Ligue 2 encore l'année prochaine."

Une véritable bouffée d'oxygène pour les Pallois, longtemps en difficulté cette saison. Les jaunes et bleus ont passé plus de la moitié du championnat dans la zone de relégation, dont sept journées en position de lanterne rouge. Il avait fallu attendre la 8e journée et un déplacement à Châteauroux pour que le Pau FC, fraîchement débarqué du niveau inférieur, débloque son compteur… Sans pour autant décoller au classement.

Meilleur bilan de Ligue 2 depuis fin février

La dernière déconvenue des hommes de Didier Tholot remonte au 20 février à Niort (2-1), à l'occasion de la 26e journée de championat. Depuis, ils enchaînent les succès à domicile face au Havre, Châteauroux, Dunkerque et Clermont, et restent solides à l'extérieur en faisant jeu égal avec Grenoble, Caen et Sochaux. Bilan sur la période : cinq victoires, trois matches nuls et 18 points pris, soit le meilleur total de Ligue 2 devant le trio de tête (Troyes, Clermont et Toulouse), entre autres. "Il faut féliciter les joueurs pour ce qui a été fait, parce que quand vous êtes à 14 points le 21 janvier, c'est très compliqué de se relever, reconnaît l'entraîneur. Mais on y a tous cru, on a gardé la même ligne de conduite, et aujourd'hui on est récompensé."

Une récompense due aux performances de ses joueurs, mais aussi de leur coach. L'ancien professionnel, qui a notamment joué sous les couleurs de Saint-Etienne et Bordeaux et entraîné Libourne, Reims, Châteauroux, Bastia, Nancy et Sion (Suisse), a su préserver la confiance de sa direction et de son vestiaire. « Le rôle d'un entraîneur est assez facile quand vous gagnez, mais c'est très valorisant quand vous en prenez plein la gueule, parce qu'on est aussi là pour ça, admet-il. Quand vous arrivez à renverser les choses et faire croire à votre groupe que c'est encore possible, c'est ça le vrai métier d'un entraîneur. »

Après des premiers mois difficiles, sa philosophie de jeu porte enfin ses fruits, renforcée par des choix de recrutement judicieux. Trois des quatre meilleurs buteurs (Romain Armand, Ebenezer Assifuah et Cheikh Sabaly) sont arrivés l'été dernier, dans la foulée de sa prise de poste. L'autre, Mayron George, n'a débarqué qu'en février mais a déjà inscrit six buts. « Les recrues nous font du bien, mais je n'ai pas envie de mettre un joueur en avant, tempère Didier Tholot. C'est un collectif : tout le monde défend vraiment très bien, tout le monde se bat les uns pour les autres, offensivement on fait les efforts, on joue simple, on essaye de trouver les décalages... Il y a quelque chose qui a pris, on a beaucoup travaillé pour ça, et aujourd'hui ça se voit. »

Classement de la Ligue 2 à l'issue de la 34e journée
Classement de la Ligue 2 à l'issue de la 34e journée © France Info Sport

Fort de cet enchaînement, Pau est désormais 14e et compte trois unités d'avance sur Dunkerque, en position de barragiste. Didier Tholot et ses hommes peuvent compter sur leur bonne dynamique et un calendrier abordable pour continuer d'engranger des points et se mettre à l'abri le plus vite possible. Invaincu à domicile depuis fin janvier, le Pau FC recevra dans son antre du Nouste Camp deux équipes à sa portée, Ajaccio (10e) et Valeciennes (13e), et se rendra entre temps à Chambly, en bien mauvaise posture au classement (19e à cinq points de Dunkerque).

La prochaine journée en danger ?

D'ici là, les Pallois devront encore faire preuve de caractère pour ramener un résultat de Toulouse. Le match, prévu ce samedi 24 avril, est cependant menacé par la multiplication des cas de Covid dans les rangs du TFC, qui a déjà demandé le report. À ce jour, douze joueurs ou membres du staff sont touchés. La Ligue ayant décidé ce mercredi d'assouplir son protocole sanitaire, le report ne sera acté que si 16 joueurs sont testés positifs.

En cas de maintien de la rencontre, Pau affrontera une équipe de Toulouse décimée, qui se remet à peine de son élimination en quarts de finale de la Coupe de France face aux amateurs de Rumilly-Vallières (0-2), mardi soir. Une aubaine pour les hommes de Tholot ? "Il ne faut jamais se réjouir des problèmes des autres, balaie l'entraîneur. On va s'occuper de nous comme on le fait depuis deux mois. On a une équipe qui peut être performante et qui, sans faire injure, ne craint personne. Si on continue dans l'état d'esprit, le fait de vouloir jouer et bien défendre ensemble, on peut embêter beaucoup d'équipes."

Pendant ce temps, Niort, l'autre formation néo-aquitaine de Ligue 2, est 15e. Les Chamois ont lourdement chuté à domicile face à Troyes (0-3) et n'ont pris que 5 points sur les 21 derniers possibles, en encaissant 10 buts en trois matches. Prochaines échéances pour le maintien : Valenciennes, Rodez, Amiens et Guingamp.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pau fc football sport béarn ligue 2