Pau : la rentrée des jeunes gendarmes du Service national universel

Publié le Mis à jour le
Écrit par VD avec V. Gascouat et B. Bracot
Tous volontaires, ces 10 filles et 8 garçons du département des Pyrénées-Atlantiques ont été sélectionnés sur dossier et entretien
Tous volontaires, ces 10 filles et 8 garçons du département des Pyrénées-Atlantiques ont été sélectionnés sur dossier et entretien © F3 Nouvelle Aquitaine - B. Bracot

Les cadets de la Gendarmerie font leur rentrée en Béarn. Ces jeunes, âgés de 16 à 21 ans, sont engagés depuis plusieurs semaines dans le cadre du Service National Universel. Ils y apprennent les valeurs de citoyenneté et les rudiments du métier de gendarme. Et notamment le maniement des armes.

Lancé en 2021 dans les Pyrénées-Atlantiques, le service national universel profite à 220 jeunes dans le département.
18 d'entre eux sont en immersion durant une semaine à la gendarmerie Abadie de Pau.

Au programme, entre autres exercices : le maniement des armes à feu. Encadrés par des gendarmes professionnels, les jeunes volontaires utilisent des pistolets à balles en plastique. Ces armes non-létales permettent de ressentir les effets d'un vrai tir sur cible.
Léonie, lycéenne de 16 ans, tient une arme pour la première fois et s'en sort pas trop mal :

Je n'avais pas mes lunettes, je n'arrivais pas à viser au milieu !  Ça ne fait pas peur, mais avec l'adrénaline, tu bouges facilement et tu rates un peu ta cible

Léonie 16 ans

Manier une arme lorsqu'on est encore mineur n'est pas un acte anodin. C'est une étape essentielle pour se responsabiliser et prendre confiance en soi, explique Éric Rottier, président des cadets de la Gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques. 

Tout objet peut comporter un risque, évidemment, mais celui-ci a une charge symbolique très forte et on voulait que cette charge soit ressentie par les jeunes

 

Développer un esprit citoyen et susciter des vocations

Tous volontaires, ces 10 filles et 8 garçons des Pyrénées-Atlantiques ont été sélectionnés sur dossier et entretien parmi 43 candidats.
La formation leur permet ainsi de découvrir le métier de gendarme et de faire naître, pourquoi pas, des vocations ou d'affiner un projet professionnel.

Je voudrais faire de la recherche dans l'armement.

Mattéo, 16 ans

Le Colonel Baptiste Bartoli commande le groupement de gendarmerie départemental des Pyrénées-Atlantiques :
« Cette formation apporte aux jeunes la connaissance de la gendarmerie, ses missions et pourquoi pas, cela peut leur donner l'envie d'intégrer un corps de la Gendarmerie ou un autre service par la suite. Et pour la Gendarmerie, cela offre l'occasion de se faire connaître auprès d'une population jeune, engagée. »

Les volontaires de 2022 à l'appel

Alors que les volontaires du SNU 2021 sont en formation à Pau, les candidats au Service national universel 2022 sont déjà appelés à candidater.

 

 

Le SNU, c'est quoi ?

Le service national universel vise à remplacer le service militaire en France. C'était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle de 2017. En 2019, une expérimentation avait eu lieu avec 2000 jeunes, dans 13 départements de France dont la Creuse. 
Le SNU s'effectue sur la base du volontariat. Il pourrait devenir obligatoire en 2024 comme annoncé lors de sa mise en place.

Un engagement volontaire en trois temps : 

  • un séjour de cohésion de deux semaines, basé sur la vie en collectivité, l'esprit de responsabilité et les valeurs républicaines. Il doit s'effectuer dans un autre département que celui de résidence du candidat, l'affectation se fait au niveau national. La journée débute par le lever des couleurs et le chant de l’hymne national. Elle se poursuit par des activités physiques, sportives et de cohésion avec des ateliers sur les thèmes de la citoyenneté, de l'engagement et de la défense.
  • une mission d'intérêt général de 84 heures au cours de l'année suivant le séjour de cohésion. Elle peut s'effectuer dans une association, un corps en uniforme (pompiers, gendarmes etc...), une collectivité territoriale ou un service public.
  • la possibilité d'un engagement volontaire plus long, entre 3 mois et un an, à effectuer entre 16 et 25 ans, au sein de structures comme les jeunes sapeurs-pompiers, les cadets de la gendarmerie, le service civique ou le bénévolat.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.