Un homme s'accuse d'un meurtre, le corps de son cousin est retrouvé quelques heures plus tard à Pau

L'homme qui s'est rendu à la police de Bayonne ce dimanche 10 septembre après-midi a été placé en garde à vue pour homicide volontaire. Il dit avoir porté des coups de couteau à son cousin lors d'une dispute.

Ce lundi matin, au lendemain de la découverte du corps d'un homme, dans un appartement au 2è étage d'un immeuble du centre-ville, la rue Rivarès a retrouvé son calme.

Dimanche 10 septembre vers 20 heures, la police a fait la macabre découverte du corps sans vie d'un homme d'une quarantaine d'années. 

L'enquête pour "homicide volontaire" a été confiée à la Sûreté départementale de Pau. Les enquêteurs et techniciens de la police scientifique ont procédé aux prélèvements d'usage et effectué une enquête de voisinage.

Selon les voisins, l'homme qui est décédé n'habitait là que depuis quelques mois.

Il se dit le meurtrier de son cousin

Si les policiers palois ont eu connaissance de ce décès, c'est grâce à une information transmise par leurs collègues de Bayonne. En effet, un homme s'est présenté à eux dimanche 10 septembre vers 18h en expliquant être l'auteur des coups de couteau mortels.

"Il avait apporté un sac avec des vêtements ensanglantés pour dire qu’il avait tué son cousin âgé de 41 ans et qui résidait à Pau", a indiqué Rodolphe Jarry procureur de la République de Pau. " Le mis en cause a expliqué qu’il y a eu une dispute qui a conduit à ces coups de couteau qui auraient été portés.

"Il y a plusieurs plaies qui ont été trouvées sur la victime et qui auraient été occasionnées par un couteau", confirme Rodolphe Jarry. "L’autopsie va intervenir demain ce qui permettra de confirmer les raisons du décès".

"Nous n’avons pas encore beaucoup d’éléments concernant la victime", poursuit le parquet. "Tout ce que je peux vous dire c’est que l’auteur présumé et la victime étaient cousins. Que l’auteur comme la victime, sont âgés de 41 ans. Enfin, il semblerait à ce stade que la victime hébergeait son cousin chez lui".

L'auteur présumé avait déjà été condamné pour des faits de violence. Il a été placé dimanche soir en garde à vue au commissariat de Bayonne. Il a depuis été transféré à Pau où il continue d'être entendu.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité