• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bidart : l'intelligence artificielle au service de la médecine

Le Basque Jurgi Camblong, docteur en biologie moléculaire, est le co-fondateur de la société Sophia Genetics, classée parmi les 50 entreprises les plus innovantes au monde / © F3 Aquitaine
Le Basque Jurgi Camblong, docteur en biologie moléculaire, est le co-fondateur de la société Sophia Genetics, classée parmi les 50 entreprises les plus innovantes au monde / © F3 Aquitaine

L'entreprise suisse Sophia Genetics, cofondée par le Basque Jurgi Camblong, vient d'installer une unité de recherche sur le campus de l'ESTIA à Bidart. Leader de la médecine basée sur les données, elle a développé un algorithme pour aider les hôpitaux à mieux diagnostiquer et traiter leurs patients

Par Andde Irosbehere

C'est une entreprise considérée comme l'une des plus innovantes au monde qui vient de s'installer à Bidart. La société Sophia Genetics, spécialisée dans la médecine basée sur les données, vient d'inaugurer une toute nouvelle unité de recherche et développement à la technopole Izarbel à Bidart, tout près de l'école d'ingénieurs ESTIA.

Créée en 2011 en Suisse par Jurgi Camblong, docteur en biologie originaire du Pays basque, cette start-up a développé un algorithme qui analyse les données génétiques générées par les hôpitaux du monde entier. Cette intelligence artificielle permet aux professionnels de santé d'établir des diagnostics précis et rapides, et ainsi mieux traiter leurs patients.

En misant sur la partage d'informations, Sophia Genetics espère même aller plus loin, en combinant d'autres types de données liées notamment aux traitements de chaque patient, tout en veillant à leur confidentialité. Les perspectives semblent gigantesques; selon Jurgi Camblong cette technique pourrait à terme permettre de mieux comprendre l'origine de maladies comme le cancer, pour mieux les attaquer à la source et éviter les symptômes.

Dans le monde, près de 450 établissements, dont une cinquantaine en France, ont recours à cette technologie de pointe, qui contribue à diagnostiquer un patient toutes les 5 minutes.



A la recherche de nouveaux talents à Bidart

Pour Jurgi Camblong, cette arrivée à Bidart est un retour aux sources, mais le choix de s'implanter sur le campus de l'ESTIA semble avant tout stratégique : "Cette école forme des informaticiens et mathématiciens dont nous avons besoin" explique-t-il. En s'installant au Pays basque, l'entrepreneur souhaite également mieux répondre aux besoins des hôpitaux comme ceux de Saint-Sébastien ou Bilbao qui ont recours à sa plateforme de données.

L'entreprise, qui emploie 160 personnes principalement en Suisse, envisage une trentaine d'embauches sur son nouveau site à Bidart ainsi qu'à Bordeaux. Déjà 7 informaticiens ont été recrutées à la technopole d'Izarbel.


Le reportage en basque sous-titré d'Andde Irosbehere, Emmanuel Galerne et Brigitte Sandeaux-Cadet :
(images du début cc Sophia Genetics)



 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus