• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Insolite: il ramasse un appareil photo aux fêtes de Bayonne et retrouve le propriétaire après un appel lancé sur Twitter

© DR
© DR

Un jeune Picard a retrouvé les propriétaires d'un appareil photo jetable ramassé aux fêtes de Bayonne, une semaine après avoir lancé un appel sur les réseaux sociaux.

Par Maïté Koda

"Salut Twitter ! Besoin d'aide pour retrouver ces individus ! J'ai retrouvé leur appareil photo jetable (oui oui.) pendant les #feria de #Bayonne, après un long moment, je les ai enfin développé (sic)".

C'est avec un petit tweet lancé comme une bouteille à la mer que David a tenté sa chance sur les réseaux sociaux. Fin juillet, le jeune homme originaire d'Amiens, dans la Somme, se rend pour la première fois aux fêtes de Bayonne. 
 

Appareil photo jetable


Alors qu'il attend le bus des fêtes pour retrouver le logement AirBnB où il loge avec des amis, il trouve un appareil photo jetable. "On s'est dit qu'on allait finir la pellicule, et qu'on ferait tout développer ensuite".

Il y a une dizaine de jours, David met son projet à exécution. Outre ses propres clichés, il récupère des photos de jeunes gens, hilares, en tenue de festayre. C'est alors qu'il tente sa chance sur Twitter.
 


"Je n'ai pas Facebook, et même sur Twitter je n'ai qu'un petit compte, confie-t-il, donc je ne me faisais pas d'illusions.". Le message peine a décoller, jusqu'à ce qu'un compte un peu influent le repère, et le partage.
 

Des étudiants bretons

Au final, ce sont 720 retweets seulement qui ont permis à David d'obtenir une piste. Entre les remarques sur son recours au terme "feria", et  les blagues sur le degré d'alcoolisation des jeunes gens photographiés, un homme lui répond. Professeur, il pense reconnaître certains de ses étudiants, originaires de Brest dans le Finistère.
 


Le professeur leur envoie un mail : il s'agissait bien d'eux. Ils sont ensuite à leur tour entrés en contact jeudi 13 septembre avec David, qui doit leur envoyer les photos ce vendredi. Une belle histoire pour le jeune Picard. 
 

"Ils avaient l'air plutôt contents ! Ils m'ont proposé de l'argent mais j'ai refusé. Du coup ils m'ont promis de me payer une bière quand je passerai sur Brest"



 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus