Le maire de Boucau et onze de ses colistiers victimes du coronavirus

Francis Gonzales et 11 colistiers sont malades du coronavirus. Lors de la soirée électorale du 15 mars, le maire, candidat à sa succession, était en mairie pour donner les résultats. / © FTV
Francis Gonzales et 11 colistiers sont malades du coronavirus. Lors de la soirée électorale du 15 mars, le maire, candidat à sa succession, était en mairie pour donner les résultats. / © FTV

Âgé de soixante-dix ans, Francis Gonzalez, maire de Boucau, a été admis samedi 28 mars au Centre Hospitalier de la Côte Basque après une complication respiratoire. Un des ses colistiers est déjà en réanimation depuis quinze jours.

Par Alexandre Perrin et Christine Le Hesran

L’épidémie de Covid 19 sévit dans la commune de Boucau dans les Pyrénées-Atlantiques.
 

Aujourd’hui, c’est l’état de santé du maire, Francis Gonzalez, qui suscite bien des inquiétudes.
Affaibli en fin de semaine dernière, il a été hospitalisé d’urgence samedi 28 mars à Bayonne.

Souffrant de problèmes respiratoires, il a été placé en réanimation sous haute surveillance. Son état est stable ce lundi 30 mars. Il devrait être soigné dans ce service durant trois semaines. 
Il y a rejoint l’un de ses colistiers, Jean-Pierre Cazaux, lui aussi atteint du Covid 19.
 

Cette hospitalisation soudaine a provoqué beaucoup d’émotions dans la commune.
Touché par le virus début mars mais rétabli depuis, Gilles Lassabe est le médecin traitant de Francis Gonzalez ainsi que son adjoint à la mairie. Il lui a rendu visite en fin de semaine dernière et a constaté que son état de santé avait décliné.

Au total, nous sommes une douzaine sur vingt neuf colistiers à avoir contractée le virus, précise le docteur Gilles Lassabe.

Ancienne maire (P.C.) de Boucau, Marie-Josée Espiaube ne cache pas, elle aussi, son émotion.
" Nous avons été bousculés par cette nouvelle. Tous les Boucalais sont très affectés par l’hospitalisation de Francis Gonzalez. "

Dans l’entourage du maire, la première adjointe, Marie-Josée Roques a été contaminée par le virus et témoigne de ce qu’elle a vécu. « J’avais beaucoup de fièvre, des maux de tête et une perte de goût et de l’odorat. Je suis confinée chez moi depuis quinze jours et je ne vois plus mes enfants depuis ».

Une candidate a quitté l’hôpital 


Ancienne première adjointe de Francis Gonzalez, Marie-Ange Thébaud est parvenue à se maintenir au second tour des élections municipales à Boucau. Arrivée en troisième position le dimanche 15 mars, la candidate divers gauche a elle aussi été frappée par le Covid 19. Elle a quitté l’hôpital de Bayonne samedi dans un état de grande fatigue. Elle a depuis regagné son domicile. 
Boucau : plusieurs élus victimes du Covid-19
 


La polémique sur le maintien du premier tour des élections relancée


À Boucau mais ailleurs en France, de nombreux élus locaux sont frappés de plein fouet par le Coronavirus. Président du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine et ancien ministre de Nicolas Sarkozy et de Jacques Chirac, Patrick Devedjian est décédé hier du Covid 19. Comme lui, deux vice-président de Conseils départementaux d’Ile-de-France ont succombé au virus ce week-end ainsi que deux maires du Morvan et du Bas-Rhin. En Seine Saint-Denis, trois maires sont actuellement hospitalisés selon nos confrères du Figaro.

Depuis, de nombreuses voix s’élèvent et relancent la polémique autour du maintien du premier tour des élections municipales le 15 mars dernier alors que l’épidémie de Covid 19 venait de toucher le pays.

Selon le docteur Gilles Lassabe, le lien entre l’organisation du premier tour et les contaminations dont sont victimes certains élus n’est pas avéré.

Beaucoup d’élus ont pu contracter le virus avant le premier tour, lors de la campagne. Les candidats sont allés au contact de la population, certains ne se sont pas assez protégés et ont pu être contaminés à ce moment-là,  nuance le médecin. 

À Boucau, Francis Gonzalez, élu en 2014, est arrivé en tête du premier tour des élections municipales avec 41% des suffrages.
 

Sur le même sujet

Les + Lus