• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pays basque : les pêcheurs dénoncent le pillage du poisson par des bateaux vendéens

Les pêcheurs basques dénoncent les pratiques de pêche des bateaux vendéens qui utilise la " senne danoise " . Ils demandent à l'Etat leur interdiction au large des côtes basques. / © Andde Irosbehere
Les pêcheurs basques dénoncent les pratiques de pêche des bateaux vendéens qui utilise la " senne danoise " . Ils demandent à l'Etat leur interdiction au large des côtes basques. / © Andde Irosbehere

C'est une guerre du poisson qui se dessine. Les pêcheurs basques dénoncent l'arrivée de bateaux vendéens équipés de " senne danoise " au large des côtes. Ils pointent des engins jugés destructeurs pour la ressource. Ils sont allés demander aux services de l'Etat leur interdiction. 

Par Christine Le Hesran

Les petits contre les gros. Basques et Landais contre Vendéens. Une quarantaine de pêcheurs du sud de la région n'ont pas tardé à réagir et sont venus ce vendredi matin demander de l'aide et une intervention des services de l'état.  
Ils sont en conflit avec leurs homologues vendéens vus depuis quelque temps en pêche sur leur zone au large de la côte basque. Le problème, c'est le type de bateau utilisé : un senneur danois accusé de pratiquer une pêche destructrice par les artisans pêcheurs. 

En début de semaine, les marins basques ont empêché un senneur immatriculé aux Sables d'Olonne de débarquer son poisson. La marée devait partir en camion pour la criée du port vendéen. Cette fois, ils demandent l'intervention de l'Etat pour interdire ces engins dans cette partie du Golfe de Gascogne.  

Une technique de pêche jugée destructrice par les Basques et les Landais

Jean-Yves Elissalde, matelot à bord de l' " Airosa " de St-Jean-de-Luz, dénonce les dégâts causés. " Sur un kilomètre et demi ou deux, les grandes ailes sont déployées avec un chalut au milieu donc ces ailes font des vibrations, elles font décoller le poissons du fond et le chalut qui est au milieu est tiré par le bateau pour récupérer tout le poisson. "

 C'est un engin de pêche très très pêcheur. C'est dramatique pour la ressource et pour tous les métiers qu'il y a autour.

La senne danoise est une technique de pêche combinant à la fois le chalut de fond et la senne tournante. Elle consiste à encercler et rabattre le poisson situé dans une zone très large, de plus de 2 km². Il est ensuite piégé à l’intérieur d’un chalut de fond.
L'Association de marins pêcheurs de la Petite Pêche française décrit ainsi cette pratique controversée : 

Il s’agit d’une technique aux capacités de pêche démesurées, avec des effets catastrophiques, pour la ressource, et pour l’ensemble des flottes de pêche. En vidant littéralement les zones de pêche et en effondrant les cours à la criée, tout en se vantant d’utiliser une technique économique et écologique, ils provoquent un désastre social et économique pour toutes les autres entreprises de pêche, du ligneur de 6,50 mètres au chalutier de 20 mètres. 

Ceux qui sillonnent depuis quelque temps au large des côtes basques sont des navires de 22 mètres qui appartiennent à un armement basé dans le port des Sables d'Olonne. Celui qui a tenté de débarquer sa marée appartiendrait à l’armement Coopératif Artisanal Vendéen (ACAV). Il y aurait une douzaine d'équipages professionnels basés en Vendée et Pays de la Loire qui utiliseraient ces engins. 

Les pêcheurs basques ont déjà voté une interdiction de ces engins au large de leur côte mais elles ont a été attaquées en justice et la législation est floue.
Pour le patron du comité local des pêches du secteur, Serge Larzabal, il n'y aura pas de poissons pour tout le monde dans ces conditions. 

Ils n'étaient jamais venus si bas dans le sud du Golfe de Gascogne. C'est une engin très pêchant faut le reconnaître. Aujourd'hui chez nous, la ressource ne pourra pas supporter un engin aussi pêchant supplémentaire par rapport à la cohabitation avec les autres métiers. 

L'Association de marins pêcheurs de la Petite Pêche française soutient l'action des marins de St-Jean-De-Luz : " Si les pêcheurs basques réagissent aussi vivement, c’est qu’ils ont été alertés depuis longtemps par leurs confrères des Pays de la Loire des dangers que représente la senne danoise. "

Ce vendredi matin, les pêcheurs basques et landais ont remis une lettre de doléance à la direction départementale des territoires et de la mer. Ils ont demandé que leur zone de pêche soit épargnée et qu'une interdiction définitive soit prononcée, comme en Bretagne. 

Le ministre de l'agriculture et de la pêche, Didier Guillaume présent dans la région, a annoncé la tenue d'une réunion la semaine prochaine. Il appelle à l'apaisement. 
 
colère des pêcheurs basques face aux bateaux vendéens
Le port des Sables d'Olonne en Vendée où sont immatriculés les bateaux équipés de senne danoise. / © Jean-Luc Flémal MAXPPP
Le port des Sables d'Olonne en Vendée où sont immatriculés les bateaux équipés de senne danoise. / © Jean-Luc Flémal MAXPPP

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus