VIDEO. Les mystères du gouf de Capbreton dévoilés par les photos de Lilian Haristoy

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Eve Constans
durée de la vidéo : 07min 33
Lilian Haristoy est Basque et photographe marin. Il travaille au large de Capbreton et sort un livre de ses photos ©France 3 Aquitaine

Le photographe basque immortalise la vie marine basco-landaise depuis 15 ans. Il raconte sa passion de l'océan et de sa faune, notamment dans le gouf, ce canyon sous-marin au large de Capbreton.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Du requin bleu, au rorqual de Minke, ou la méduse géante, Lilian Haristoy a réalisé des centaines de clichés de la faune sous-marine qui vit ou transite par le littoral basque.

Il en a sorti un livre de photographie, Baie de Biscaye, les trésors du gouf de Capbreton.

Quand j’ai découvert le gouf ca a été une claque. Ca a ouvert grand les portes de découvertes immenses.

Lilan Haristoy

France 3 Euskal Herri

Son ouvrage dévoile la richesse et la beauté incroyable et surprenante de ce milieu marin, des thons rouge aux orques en passant par les dauphins ou encore les poissons lune. Un voyage en mer éblouissant, qui témoigne des trésors de ce canyon unique au monde.

Quand je me mets sous l’eau pour travailler, c’est toujours avec la même envie, parce que je vois des choses extraordinaires. L’eau est claire, il y a une belle lumière... L'océan est un milieu hyper créatif.

Lilian Haristoy

France 3 Euskal herri

A la confluence des eaux salées et douces, le gouf, une fosse de 4000 mètres de profondeur, accueille une biodiversité encore mystérieuse de poissons migrateurs ou sédentaires. Un trésor abyssal.

Lilian a cherché à y photographier les cachalots pendant deux ans.

Des contacts m'ont signalé les cétacés au large. J'ai foncé, plongé et nagé des centaines de mètres. Rien. Et d'un coup, je vois un cachalot, juste devant, immobile, l'œil ouvert sur moi. C'était magique.

Lilian Haristoy

France 3 Euskal Herri

Un travail rendu possible grâce à une collaboration étroite avec des plongeurs ou des pêcheurs professionnels qui ne manquent pas de prévenir le photographe de la présence de spécimens. Grâce aux relations qu'il entretient avec les sociétés d’exploration marine également.

Une sortie au large, c’est toujours un moment de liberté. C’est une découverte à chaque fois.

Lilian Haristoy

France 3 Euskal herri

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité