Quand les Bleuets rencontrent Robert Hébras, le dernier survivant du massacre d'Oradour

Publié le Mis à jour le
Écrit par France Lemaire .

Alors qu'ils participent en ce moment au tournoi Lafarge à Limoges, les U18 de l'équipe de France de football, emmenés par leur capitaine Lucien Agoumé, ont fait un détour par le village martyr d'Oradour-dur-Glane. Une journée qu'ils ne sont pas prêts d'oublier. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
On ne sort jamais indemnes d'une visite du village martyr d'Oradour. Ca touche le coeur et l'âme, et plus encore quand le guide est Robert Hébras, le dernier survivant du massacre du 10 juin 1944

Les joueurs de l'équipe de France de football des moins de 18 ans, en ce moment en tournoi à Limoges, en ont fait l'expérience ce samedi. 

Comme à son habitude, le nonagénaire a répondu à toutes les questions, sans détour. A celui qui lui demandait s'il avait été blessé, il a expliqué : 

Si je suis là, c'est que les blessures que j'avais étaient superficielles. Ceux qui étaient devant, quand ils (les Allemands) ont tiré à la mitrailleuse, ils ont eu les jambes coupées. Ils ne pouvaient pas se déplacer et beaucoup son morts brûlés vifs. 

Quelques mots suffisent pour que le capitaine Lucien Agoumé et ses coéquipiers comprennent l'horreur. Et elle prend encore une autre dimension quand Robert Hébras leur précise qu'à l'époque, il avait leur âge. 

 

Les Bleuets rencontrent Robert Hébras


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité