Cet article date de plus de 5 ans

Quel avenir pour la forêt en Limousin ?

Le bois limousin a le vent en poupe. Une bonne nouvelle économique qui cache une autre réalité. Car les coupes de bois ne s'accompagnent pas toujours d'un reboisement des parcelles chez les 120 000 propriétaires forestiers de Haute-Vienne, Creuse et Corrèze
Taux de boisement en ALPC / Source : AGRESTE Memento 2015 / Réalisation : Sylvain ANTOINELa demande de bois est soutenue, tant en France que dans le reste de l'Union européenne. Une tendance positive pour les exploitants forestiers du Limousin dont le carnet de commande est bien fourni. Le bois sort donc de la forêt à vitesse soutenue, avec des volumes importants pour répondre à la demande.

En Limousin, les propriétaires forestiers sont très nombreux : 120 000 dans nos trois départements, répartis sur 500 000 hectares. Mais tous n'ont pas anticipé cette demande en hausse, et les coupes de bois ne s'accompagnent pas toujours d'un reboisement des parcelles. Il faut dire que l'opération représente un coût important : pour reboiser un hectare de forêt, il faudrait entre 2500 et 3000 euros selon l'exploitant forestier Jean Bilotta.
Sols boisés en ALPC / Source : AGRESTE Memento 2015 / Réalisation : Sylvain ANTOINE
Un investissement qui freine les petits propriétaires limousins. Des petits propriétaires qui possèdent en moyenne deux hectares de forêt et qui ne voient pas toujours l'intérêt de replanter. D'autant que le retour sur investissement est particulièrement long : 50 à 70 ans. 

En Limousin, un arbre coupé sur deux ne serait pas replanté, ce qui représente un risque considérable. Quand on laisse un terrain non reboisé, la nature reprend en effet ses droits : en lieu et place apparait alors du taillis, un bois de valeur modérée. De l'avis des experts, les dix prochaines années vont donc être déterminantes pour le renouvellement du patrimoine forestier du Limousin. 

Plus de précisions avec le reportage ci-dessous en Corrèze, avec Jean Bilotta (exploitant forestier), Marie-Antoinette Vinatier (propriétaire forestière), Eric Paillot (gérant de la coopérative forestière Bourgogne-Limousin), Christian Ribes (Président de BoisLim) et Sylvestre Coudert (expert forestier).

durée de la vidéo: 02 min 54
Grand format : avenir de la forêt en Limousin ©France 3 Limousin


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement économie nature forêt sorties et loisirs société