Roselyne Bachelot évoque Saint-Just-le-Martel pour accueillir la future maison du dessin de presse

Alors que l'on attend toujours les propositions du rapport du directeur du Centre National du Livre pour accueillir la future Maison du Dessin de Presse, la ministre de la Culture a indiqué sur France Musique qu'elle serait probablement implantée à Saint-Just-le-Martel en Haute-Vienne.

Roselyne Bachelot le 31-08-2020 dans le studio de France Musique
Roselyne Bachelot le 31-08-2020 dans le studio de France Musique © Radio France
Rien n'est encore certain mais l'horizon semble se dégager pour Saint-Just-le-Martel.

Invitée lundi 31 août sur l'antenne de France Musique, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a évoqué le sujet de l'implantation de la future Maison du Dessin de Presse initiée par son prédécesseur Franck Riester.

Il y a quelques mois, Vincent Monadié, le directeur du Centre National du Livre, avait été chargé de rédiger un rapport sur ce projet et de faire des propositions de lieux pour l'implanter.

Le contenu du rapport n'a toujours pas été dévoilé. Vincent Monadié nous a indiqué qu'il était toujours dans l'attente d'un dernier rendez-vous important  pour clore sa mission.

Mais au micro de France Musique la ministre a clairement laissé entendre que Saint-Just-le-Martel pourrait accueillir la future Maison du Dessin de Presse.

Evoquant sa conversation avec le président de la région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset, Roselyne Bachelot a fait peu de mystères sur son choix.
 

Nous allons ensemble, et on verra si on l’inscrit dans le futur contrat de plan, parler du musée de la caricature et du dessin humoristique, alors que le procès de Charlie Hebdo est en train de se dérouler, en hommage à Wolinski. C’était quelque chose auquel il tenait beaucoup et qu’on va probablement installer à Saint-Just-le-Martel. Peut-être. C’est un projet que porte la région Nouvelle-Aquitaine.

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, le 31 août 2020 sur France Musique


VIDEO : extrait de l'interview de Roselyne Bachelot sur France Musique (début à 14:46)

Contacté au téléphone, le cabinet de Roselyne Bachelot ne nous a pas confirmé sa décision.

Au printemps dernier, une vive polémique avait éclaté entre l'ancienne municipalité de Bordeaux qui avait annoncé sa volonté d'implanter la Maison du Dessin de Presse dans un ancien hôtel particulier de la capitale girondine et Saint-Just-le-Martel qui accueille chaque année depuis 39 ans les caricaturistes et les dessinateurs de presse du monde entier. 

Depuis 2011 un centre permanent de la caricature et du dessin de presse est également implanté dans la petite ville de l'aggomération de Limoges, avec un musée, un fonds documentaire et artistique et des expositions temporaires. Il permet également d’accueillir des spectacles, des conférences, des ateliers et des animations.

Mais au lendemain de son élection, le nouveau maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, avait annoncé qu'il renonçait au projet d'accueillir la Maison du Dessin de Presse afin de ne pas concentrer tous les projets culturels d'envergure de la Nouvelle-Aquitaine dans la capitale régionale.
 

Concernant le projet de Musée du dessin de presse, nous n’envisageons pas d’acheter clé en main un nouveau musée, d’autant que d’autres villes de Nouvelle-Aquitaine, comme Saint Just le Martel ou Angoulême, seraient plus pertinentes de par leur positionnement historique sur le sujet.

Pierre Hurmic, maire EELV de Bordeaux

   

Prudence à Saint-Just-le-Martel


La ville d'Angoulême devant déjà gérér un festival international de bande-dessinée et un festival du film franocphone, un boulevard semble donc s'ouvrir désormais pour la candidature de Saint-Just-le-Martel.

Mais l'équipe du Cenre International de la Caricature de Saint-Juste-le-Martel veut rester prudente.

Contacté au téléphone ce matin, son vice-président, Philippe Henry, nous a affirmé n'avoir aucune information précise pour l'instant et ne pas avoir de nouvelles de Vincent Monadé, l'auteur du rapport commandé par le ministère de la Culture, depuis le début de l'été.
 
Pour l'instant la préoccupation de Philippe Henry concerne surtout le 39e Salon du Dessin de Presse et d'Humour de Saint-Just-le-Martel. Tout est prêt pour qu'il se tienne comme chaque année entre le dernier week-end de septembre et le premier week-end d'octobre.

Mais les services de la préfecture de la Haute-Vienne n'ont toujours pas donné leur feu vert en raison des risques sanitaires liés à la crise du Coronavirus.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art presse médias attaque au siège de charlie hebdo terrorisme