Sénatoriales : l'ancien maire de Talmont-sur-Gironde candidat en Corrèze

Stéphane Loth, maire de Talmont-sur-Gironde de 2014 à 2020, a décidé de se présenter aux élections sénatoriales du 27 septembre prochain en Corrèze. Après sa défaite aux municipales dans sa commune, il a choisit de s'installer à Meyssac.

Il est le candidat surprise de ces élections sénatoriales en Corrèze. Stéphane Loth, maire du célèbre petit village de Talmont-sur-Gironde pendant 6 ans, a fait le choix de briguer les suffrages des grands électeurs de la Corrèze. Son nom est apparu ce lundi 14 septembre dans la liste publiée par la Préfecture de la Corrèze. 

Stéphane Loth a perdu son siège lors des dernières élections municipales. Une défaite douloureuse et contestée sans succès devant le tribunal admnistratif

Propriétaire d'une résidence secondaire à Meyssac en Corrèze, il a aussi ouvert un commerce à Turenne, et fait le choix de se porter candidat dans ce département qu'il connait bien.
 

Vice-président de l'association "Les plus beaux villages de France", je me rendais très souvent au siège de l'association à Collonges-la-Rouge. J'ai fini par m'installer en Corrèze et j'ai pris l'habitude de partager mon temps avec la Charente-Maritime.


En 2017, Stéphane Loth s'était présenté aux élections législatives en Charente-Maritime, sous l'étiquette "Debout la France" avant finalement de se retirer. Farouche opposant de la loi NOTRe, fondateur du mouvement "La ruralité citoyenne", il défend la cause des petites communes.

Maire de Talmont, il s'était vu condamner à verser 32.000 euros de TVA aux impôts sur les recettes du parking qui permet à des milliers de visiteurs de découvrir le celèbre village et son église du XIIème siècle surplombant l'estuaire de la Gironde.
 
Stéphane Loth se présente avec Christelle Henaut comme suppléante.





 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité