Tourisme : la Région satisfaite de la saison 2019

© France 3 Euskal Herri
© France 3 Euskal Herri

Le comité régional de tourisme présente un premier bilan chiffré de la saison touristique 2019.
Fréquentation en hausse par rapport à 2018, dynamique nouvelle pour les départements intérieurs et professionnels du tourisme globalement satisfaits.
Malgré une année 2019 atypique.

Par V.D.

Le bilan sur les dix premiers mois de l’année, présenté ce jeudi 10 octobre par le Comité régional du tourisme de Nouvelle Aquitaine, affiche des résultats excellents.

32 millions de touristes ont séjourné dans notre région depuis le mois de janvier.
C'est une hausse moyenne de 5 % sur l’année.
 
Ces vacanciers ont dépensé au total 18 milliards d’euros : cela représente 9 % du PIB de la région (le produit intérieur brut, en clair, la richesse produite en Nouvelle Aquitaine).

Le secteur économique du tourisme génère quelque 140 000 emplois directs : c’est 30 000 de plus qu'en 2017.
 

Les grandes tendances de cette embélie


La fréquentation touristique s’étale désormais sur toute l’année.

Et les touristes ne se contentent plus seulement du bord de mer et des grandes villes.
Ils vont aussi de plus en plus vers l’intérieur des terres : + 8 % dans les Deux-Sèvres et en Charente, + 5 % en Haute Vienne, + 1.8 % en Creuse ou +0.4 % en Dordogne.

Mais c’est une clientèle qui devient de plus en plus exigeante.
Le Conseil régional a  décidé d’encourager les structures d’accueil à se moderniser selon Sandrine Derville, vice présidente à la région en charge du tourisme.

 
Marais poitevin (Deux-Sèvres) / © F3 PC D.Laveau
Marais poitevin (Deux-Sèvres) / © F3 PC D.Laveau
 

Les sites touristiques en vogue


Quelques sites touristiques "locomotives"  de la région dopent la fréquentation.

Le Futuroscope de Poitiers, par exemple, a enegistré 340 000 visiteurs sur le seul mois d' août : c'est 10 % supplémentaire par rapport à août 2018.

Le Petit train de la Rhune au Pays basque constate une hausse de 6 % de sa fréquentation entre janvier et juillet.

Lascaux IV en Dordogne (la réplique intégrale de la grotte) enregistre une hausse de 3 % en août.
 
© Iban Carpentier
© Iban Carpentier

La cité du vin de Bordeaux a également totalisé + 5% d'entrées entre avril et août (près de la moitié des visiteurs sont aujourd'hui de nationalité étrangère).

Le centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glanes enregistre lui une hausse de 7 % entre juillet et août.

 

Des britanniques plus rares, d'autres nationalités plus nombreuses


Les britanniques se sont faits plus rares sur les dix premiers mois de 2019.
Un recul de 10% par rapport à l'an passé.
C’est le département de la Dordogne (assez dépendant de cette clientèle anglo-saxonne) qui en a le plus souffert.

En revanche, toujours selon le Comité régional du tourisme, les espagnols, les italiens, les allemands et même les suisses ont été plus nombreux.
Ils ont quelque peu compensé ce phénomène très certainement lié à la peur du brexit et à la chute de la valeur de la livre.
 

"Une année 2019 atypique"


Cette hausse de fréquentation globale intervient dans une année 2019 atypique selon le Comité régional du tourisme de Nouvelle Aquitaine.

Les réservations de début d'année ont été perturbées par le mouvement des gilets jaunes.
Ensuite, les températures estivales du mois de février ont dynamisé la fréquentation sur le littoral et dans les villes.

Mais l'absence de ponts au mois de mai a compliqué cette période.
Ce mois de mai a finalement été compensé par un très bon mois de juin marqué par le début d'une période météo caniculaire.

Les bonnes conditions climatiques du mois de septembre ont permis aux hébergements d'enregistrer de bons chiffres de fréquentation dans les hébergements ainsi que dans les sites cutlurels et de loisirs de l'ensemble de la Nouvelle Aquitaine, précise le bilan chiffré du comité régional du tourisme.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'empreinte de Kelly Slater

Les + Lus