VIDÉO. "LGBT et fiers de vivre à la campagne" : la marche des fiertés rurales bat son plein à Chenevelles

durée de la vidéo : 00h02mn21s
Deuxième édition des Fiertés rurales à Chenevelles dans la Vienne. ©France télévisions

Pour la deuxième année consécutive, la petite commune de Chenevelles (Vienne) a accueilli, samedi 29 juillet, 1500 personnes pour les Fiertés rurales, une manifestation festive qui veut casser les stéréotypes sur la communauté LGBT+ et la campagne.

Au volant d'un tracteur, Julien, collier de fleurs multicolores et pin's aux couleurs de l'arc-en-ciel, est tout sourire. Derrière lui flotte le "rainbow flag" et une flopée de personnes aux costumes flamboyants. Ils sont en lice pour le concours du plus beau char ce samedi 29 juillet. Pour leur deuxième édition, les Fiertés rurales ont accueilli 1 500 personnes dans la petite commune de Chenevelles (Vienne).

Combattre les stéréotypes sur la campagne et la communauté LGBT+

"Les gens ont souvent une image rétrograde de la campagne, déplore Cyril Cibert, le maire de la commune à l'origine de la manifestation avec l'association Stop homophobie. Mais à la campagne, on a de belles pépites !"  Selon l'élu, la communauté LGBT+ se tournerait de plus en plus vers la ruralité. "Il y a une bienveillance à la campagne. Les gens ont envie de vivre ensemble.

"Avec le Covid, de plus en plus de personnes, qu'elles soient hétéro, homo ou bi, souhaitent venir habiter à la campagne, explique l'élu de la commune de 450 âmes. On est ravis de les accueillir !" Cyril Cibert espère qu'en visibilisant les communautés LGBT+ à la campagne, les stéréotypes sur la ruralité se dissipent et que plus de personnes LGBT+ se sentent à l'aise avec l'idée de venir à la campagne.

Même chose pour les habitants ruraux : "L'objectif, c'est d'être très visibles aujourd'hui pour devenir invisibles." En tout cas, sur Chenevelles, le pari est réussi : le maire se dit enchanté de l'enthousiasme des habitant.e.s du coin. "On a des tracteurs conduits par des agriculteurs du village qui ne sont pas du tout de la communauté LGBT. Ils ont travaillé avec des bénévoles de l'association parce qu'on est tous très fiers de montrer une image positive de la campagne." La commune, en collaboration avec l'association Stop homophobie, travaille sur un label "Village bienveillant".

Au programme : défilé de chars, spectacles de drag, conférences, témoignages émouvants, flash mobs, mais aussi la fête !

Pour Claire qui est venue avec sa compagne et sa petite fille, c'était important d'être présentes en tant que familles et habitantes d'un milieu rural. "On est moins visibles du fait de l'isolement géographique, c'est important de venir." Pour cette famille, c'est déjà la deuxième fois !

Comme elles, de nombreuses personnalités politiques sont venues témoigner leur soutien aux Fiertés rurales. Dominique Faure, ministre déléguée à la Ruralité et Bérangère Couillard, ministre déléguée en charge de l’Égalité femmes-hommes et de la lutte contre la haine et les discriminations, ont présenté une conférence sur le harcèlement en milieu rural. Les ministres ont également annoncé que l'État consacrerait "dix millions d’euros sur quatre ans pour lutter contre les discriminations LGBT partout sur le territoire, dont trois millions dès cette année pour la création de dix nouveaux centres". Notamment à Limoges. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité