Fonderies du Poitou : nouveau report de la décision des tribunaux de commerce sur la reprise des sites d'Ingrandes

illustration / © F3 PC
illustration / © F3 PC

Le tribunal de commerce de Lyon devait se prononcer ce mercredi 27 mars, après un premier report, sur l'avenir de la fonderie Alu Saint-Jean-Industries, d'Ingrandes. Et celui de Poitiers jeudi, sur la reprise de la fonderie Fonte. On s'oriente vers un nouveau report, probablement au 10 avril.

Par Fabrice Dubault


Report de dernière minute pour les Fonderies du Poitou. Selon nos informations, le candidat à la reprise des sites d'Ingrandes-sur-Vienne, Liberty House, a demandé 15 jours de plus à la justice, pour affiner son dossier...

Ce repreneur potentiel sur les 2 toujours en course, a donc demandé le report de l’audience du tribunal de commerce de Lyon au 10 avril. Ce qu'il devrait obtenir mercredi.
L'objectif est de négocier avec Renault le volume des commandes et le prix des pièces.

C'est la visite du représentant de Renault, la semaine dernière, qui aurait rebattu les cartes... Renault étant le principal client du site poitevin.

Le 21 mars dernier, la CGT a annoncé avoir obtenu une prime supra légale de 25 000 € auprès de Renault, dans le cadre du plan social des Fonderies du Poitou et pour favoriser les départs volontaires.
Le représentant du groupe Renault en visite à Ingrandes-sur-Vienne s'est dit prêt à soutenir les projets de reconversion.

Le lendemain, vendredi 22 mars, les discussions se poursuivaient avec le repreneur potentiel Liberty House pour fixer le nombre de licenciements. Les chiffres vont de 150 à 300, sur les 2 sites Fonte et Alu pour près de 800 salariés.
Liberty house voulait reprendre 312 des 403 employés de la Fonderie Fonte à Ingrandes-sur-Vienne et 270 des 330 salariés de la Fonderie Alu Saint-Jean-Industries.

Pour Fonte, les syndicats demandent au moins 336 postes conservés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus