Agriculture : les prélèvements dans le Clain pourraient être interdits à cause de la sécheresse

Alors que la sécheresse persiste, la préfecture de la Vienne pourrait prochainement interdire le prélèvement de l’eau du bassin du Clain.
 
Les agriculteurs du bassin du Clain sont déjà limités à la moitié de leur volume hebdomadaire
Les agriculteurs du bassin du Clain sont déjà limités à la moitié de leur volume hebdomadaire © Louis Claveau - France Télévisions
La Préfecture pourrait bientôt fermer les robinets. Avec l’épisode de sécheresse que le département traverse, les cours d’eau de la Vienne sont à des niveaux inquiétants à cette période de l’année. « On est dans une situation qu’on connait plutôt à la fin du mois d’août, voire début septembre », explique Stéphane Depont, directeur du service « eau et assainissement » à Grand Poitiers. Météo France ne prévoit pas de pluie dans le département avant au moins début août. 
C’est d’ailleurs ce qui a poussé la Mairie de Poitiers à prendre un arrêté jeudi 11 juillet, qui restreint l’utilisation de l’eau potable. Pour rappel, il est depuis interdit de remplir sa piscine, laver sa voiture ou sa terrasse… L’arrosage des jardins, y compris des potagers, est autorisé uniquement entre 18h et 10h
 En quelques jours, ces mesures de restrictions ont déjà des effets positifs. 
« On a constaté une baisse de la consommation d’eau potable, se félicite Stéphane Depont. Mais il faut aussi prendre en compte les départs des Poitevins en vacances », nuance-t-il.

Le seuil de coupure du Clain bientôt atteint


Cette fois, c'est la Préfecture qui pourrait sévir. Le niveau du Clain est proche du seuil de coupure, fixé à 2m cube par seconde. Depuis le 11 juillet, les agriculteurs du bassin du Clain ont l’interdiction d’irriguer entre 9h et 19h, et sont limités à la moitié de leur volume hebdomadaire. Pour Stéphane Depont, ce seuil critique sera probablement bientôt atteint : « Les prélèvements dans l’Auxances sont déjà interdits, j’ai peur que les mêmes mesures soient prises pour le Clain, compte tenu de son niveau. » Les agriculteurs sont avertis.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo climat environnement société agriculture