• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Buxerolles : des collégiens participent au projet “Un jour, un poilu” et se passionnent pour la Grande guerre

Les élèves du collège de Buxerolles devant le monument aux morts de la commune. / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes
Les élèves du collège de Buxerolles devant le monument aux morts de la commune. / © Louis Claveau / France 3 Poitou-Charentes

La Première Guerre mondiale semble désormais lointaine. Plus aucun poilu n'est en vie pour témoigner. Dans les écoles, des projets pédagogiques se développent. À Buxerolles, les élèves ont travaillé sur le parcours des combattants de la commune.

Par Cl.M. avec Asma Mehnana et Louis Claveau

Des collégiens de Buxerolles (86), près de Poitiers, se sont rendus devant le monument aux morts de leur commune, dans le cadre d'un projet autour de la Première Guerre mondiale. Face à eux, se trouvaient les noms de soldats qu'ils avaient, auparavant, eux-mêmes, enregistré sur la plateforme en ligne Un jour, Un poilu

Pour leur enseignante, venir ici est une façon de comprendre l'histoire de France.  

« L'entrée par le monument aux morts était tout à faire légitime; ils sont plus attentifs à cette Première Guerre mondiale, parce qu'ils s'en sont emparé », explique Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, professeur d'Histoire-Géographie.

Très impliquée, elle a conçu au collège, avec ses élèves, une exposition sur les poilus de Buxerolles. 

100 ans après, cette exposition leur a permis de s'interroger sur les mécanismes de la guerre.  

Les élèves de troisième ont aussi réalisé des études statistiques sur 259 poilus originaires de Buxerolles. La plupart des soldats étaient agriculteurs. Le collège Jules Verne est le premier en France à produire un travail de data visualisation pour l'armistice.

Les collégiens peuvent être fiers. Leur exposition partira aux archives départementales de Rennes, vendredi, lors d'un colloque sur la commémoration du centenaire. 

Reportage de Asma Mehnana, Louis Claveau et Marion Reiler.
Intervenants : Marie-Christine Bonneau-Darmagnac, professeure d'Histoire-Géographie au collège Jules Verne - Rédouan Aboumoussa, élève en classe de Quatrième - Adam N'Diaye, élève en classe de Troisième.



 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus