Chasseurs de Tornades, Station Cosmos, Slava Snow Show : le Futuroscope présente ses nouveautés pour 2022

Publié le Mis à jour le
Écrit par E. Gérard

Le parc de l'image poitevin qui rouvre ses portes le 5 février met le paquet cette saison avec une nouvelle attraction, un hôtel thématique et un grand show nocturne à l'Arena.

Après deux années très compliquées en raison de la crise sanitaire, le Futuroscope rouvrira le 5 février pour une nouvelle saison que le président du directoire du parc, situé près de Poitiers (Vienne), a présenté comme un "feu d'artifice de nouveautés"

Lors d'une conférence de presse, Rodolphe Bouin a détaillé les prochaines ouvertures attendues alors que le premier pôle touristique régional a bouclé 2021 sur un chiffre d'affaires et une fréquentation quasi divisés par deux à cause de la pandémie. "Cela fait deux ans que nous n'avons pas eu une saison complète" a -t-il regretté en préambule. 

En dépit de ce contexte morose, le parc affiche sa volonté de tenir le cap avec des investissements lourds, à hauteur de 300 millions d'euros sur dix ans (dont 75% d'ici 2025). 

L'attraction des records 

Dès le mois de mai prochain, les visiteurs pourront ainsi découvrir l'attraction "Chasseurs de Tornades". Elle placera le spectateur en immersion au sein d'un cyclone avec une équipe de chercheurs météorologiques.

Pour cette nouveauté 2022, les trois actionnaires (la Compagnie des Alpes, la Banque de Territoires et le département de la Vienne) ont mis 21 millions d'euros sur la table. Soit une enveloppe plus importante que "Objectif Mars" qui avait déjà coûté 20 millions d'euros. "C'est tout simplement le plus gros investissement jamais réalisé par le Futuroscope pour une attraction" a assuré Rodolphe Bouin.    

Record financier mais aussi technologique. Avec sa dalle de 17 mètres de diamètre et de 8 mètres de haut, "Chasseurs de Tornades" est aussi présenté comme "le plus grand écran led d'Europe".  

Pour que l'expérience immersive soit totale, le visiteur sera installé une plateforme "montée sur vérin et pouvant tourner jusqu'à 30 km/h". Effets spéciaux, vent et pyrotechnie sont au programme. "Nous restons dans les codes originels du Futuro" s'est félicité le patron du parc. 

"Devenir un vrai resort"

Second volet de ce programme d'investissement, un hôtel thématisé. Une nouvelle terre à explorer pour le parc qui affiche clairement la couleur. Il veut tenir la dragée haute aux mastodontes du secteur comme Disneyland.

"Notre stratégie pour les visiteurs c'est : faire venir de plus loin et faire rester plus longtemps. Le Futuroscope veut devenir un vrai resort.

Rodolphe Bouin

Baptisé Station Cosmos, l'établissement 4 étoiles de 76 chambres au design très galactique sera mis en service dès le mois d'avril. Un restaurant lui sera adossé et sera ouvert à tous. Visiteurs du parc ou non pourront venir y manger dans un cadre qui se veut là encore futuriste. 

Aux voix qui s'élèvent pour opposer que quelque 1.500 chambres sont déjà à disposition dans le secteur, le parc répond. Son "Station Cosmos" viendra compléter, et non pas concurrencer l'offre hôtelière déjà existante.

Des clowns à l'Arena 

Étage supplémentaire à cette fusée de nouveautés, le traditionnel grand spectacle nocturne. Le parc a fait appel à la troupe mondialement connue des clowns du Slava Snow Show.  Les représentations débuteront le 12 juillet non pas dans le parc comme à l'accoutumée mais à l'Arena.

Le département de la Vienne est à l'initiative de ce nouvel écrin de 6.000 places qui aura coûté 51 millions d'euros et qui sera officiellement inauguré le 6 mai. Le Futuroscope y prendra ses quartiers tout l'été pour deux représentations quotidiennes, qui là encore ne seront pas réservées à ses seuls visiteurs. 

À plus long terme, il est aussi prévu dans le programme d'investissements de construire un deuxième hôtel thématique de 120 chambres ainsi qu'un second parc de loisirs sur la thématique de l'eau. Le chantier devrait débuter avant l'été pour une mise en service au printemps 2024.