Les compteurs Linky en fabrication dans la Vienne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabel Hirsch .

L'entreprise Itron à Chasseneuil-du-Poitou ouvre ses portes à la presse à l'occasion de la visite de son directeur général et du directeur régional d'ENEDIS. Itron fabrique les compteurs linky. 6.3 millions d'entre eux seront fabriqués dans la Vienne d'ici 2019.

De l'usine Itron à chasseneuil du Poitou, sont déjà sortis 2,5 millions de compteurs linky. Il en reste 3,8 millions à fabriquer. Ces appels d'offre ont redonné de l'air à l'entreprise qui avait du supprimer 87 emplois en juin 2015.

En 2015, fabrice Dudognon, directeur du site, voyait, avec optimisme l'avenir du site, grâce à ces commandes.



Depuis, les compteurs linky ont commencé à être installés dans toute la France. Cinq millions ont déjà été posés.

Mais l'installation de ces compteurs controversés, suscite régulièrement des oppositions dans la région. Ca a été le cas à l'ile de Ré ou encore à Niort.

Stéphane Lhomme, du mouvement "Stop Linky", en mai dernier, dénonçait le fait que ces compteurs sont des espions à domicile et communiquent des informations sur la vie des utilisateurs, à des fins commerciales ou de contrôle policier, auxquels il faut ajouter la question sanitaire et les impacts sur la santé en raison des ondes électro-magnétiques.

A l'heure actuelle, les anti linky ne désarment pas. 360 mairies ont déjà refusé la pose de ces nouveaux boitiers dans leur commune. Mais ces oppositions restent symboliques car une collectivité ou un particulier ne peut pas légalement refuser  le changement de ses compteurs.

D'ici 2021,  35 millions de foyers français seront équipés de ces boitiers Linky.

Reportage de Marie-Noelle Missud, Laurent Gautier, Christophe Pougeas / Intervenants : Fabrice Dudognon directeur d'Itron, site de Chasseneuil-du-Poitou, William Hosono directeur de la division électricité Itron France, Europe de l'Ouest et Afrique francophone, Gilles Rollet directeur ENEDIS Poitou-Charentes




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité